Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Loi Pacte : des privatisations pour Orange, Peugeot et Renault pourraient intervenir

, , , ,

Publié le , mis à jour le 21/06/2018 À 07H06

L'État songe-t-il à céder ses participations dans d'autres entreprises après celles déjà annoncées pour Engie, Aéroports de Paris (ADP) et la Française des Jeux ? Selon des informations publiées le 20 juin dans Les Echos, Orange, Peugeot et Renault pourraient être concernés par des opérations de privatisation.

Loi Pacte : des privatisations pour Orange, Peugeot et Renault pourraient intervenir
Orange, Peugeot et Renault pourraient être concernés par des opérations de privatisation.
© Dominique Pizzalla - PSA

D'autres opérations de privatisation pourraient intervenir après celles déjà annoncées par le gouvernement d'Aéroports de Paris (ADP), la Française des Jeux (FDJ) et Engie, écrit le mercredi 20 juin le quotidien Les Echos sur son site web.

Selon le quotidien, les prochaines cessions de participations de l'État pourraient concerner notamment Orange, Air France-KLM, ou encore le secteur automobile, avec Peugeot et Renault.

"Et ce d'autant plus que l'État s'est engagé à reprendre 35 milliards de dette de la SNCF entre 2020 et 2022", observe le quotidien, pour qui, "à Bercy, on assume que des cessions seront nécessaires pour limiter l'impact de cette reprise de dette sur les finances publiques".

La cession doit être bénéfique au développement de l'entreprise

"La cession partielle ou totale dans les autres entreprises peut se faire à condition qu'elle soit bénéfique au développement de l'entreprise et que l'ancrage français ou européen soit garanti", ajoute le quotidien, citant une source au ministère des Finances.

"À Bercy, on observe ainsi avec attention la montée en puissance des acteurs chinois et la tentative récente de prise de contrôle de l'électricien portugais EDP par China Three Gorges est vue comme un épouvantail", souligne-t-il.

 

Avec Reuters (Jean-Michel Bélot)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle