Lituanie, la biotech nation !

La Lituanie est-elle en passe de devenir un acteur incontournable en matière de biotechnologie et de thérapie génique ? Thermo Fisher et TEVA pour les biotech, Intersurgical et Hollister pour la fabrication de dispositifs médicaux, ont ouvert le chemin à des jeunes pousses qui manient aussi bien la médecine que l’IA. La Lituanie, le paradis de la biotech ? Et pourquoi pas !

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Lituanie, la biotech nation !

Il y a trois ans, la Lituanie s’était fixée comme objectif ambitieux de faire passer ce secteur de l’industrie, déjà très dynamique, à 5 % du PIB d'ici 2030. À ce jour, elle a déjà dépassé les 1 %. De prime abord, le lien entre le pays Balte et la thérapie génique et cellulaire (CGT) a de quoi surprendre les non-initiés. C’est pourtant au sein de l’Université de Vilnius que le biologiste Virginijus Šikšnys et son équipe ont découvert comment l’application d’enzymes CRISPR-Cas9 (Clustered Regularly Interspaced Short Palindromic Repeats, autrement dit les courtes répétitions en palindromes regroupées et régulièrement espacées) pouvait permettre de casser les doubles brins d’ADN de façon chirurgicale. Depuis 2017, le scientifique a créé CasZyme, une start-up spécialisée dans les nano-outils moléculaires en s’appuyant sur le CRISPR.

Dans le sillage de l’Université de Vilnius et de son centre de biotechnologie, une communauté croissante et dynamique de sociétés lituaniennes a fait florès. Comme Froceth, une autre entreprise locale qui développe des solutions de thérapie cellulaire pour l'immunothérapie du cancer, la régénération des tissus et le traitement de la sclérose en plaques. « La Lituanie a des références impressionnantes en matière de R&D, en grande partie grâce à l'Université de Vilnius et à l'Université lituanienne des sciences de la santé, qui produisent des spécialistes de haut niveau. Et lorsqu'il s'agit de fabrication, un réseau bien établi de zones franches offre des terrains aménagés et des incitations fiscales intéressantes », note Alexander Nuyken, associé chez EY, qui a visité un certain nombre d'entreprises du secteur des biotech en Lituanie en 2020.

La sunrise valley au coeur de la biotech

Preuve de son attractivité, le centre des sciences de la vie de l’Université de Vilnius a signé l’an dernier un accord de partenariat avec le laboratoire européen de biotechnologie moléculaire. Six groupes de recherche internationaux travailleront prochainement au Centre sur les technologies de thérapie génique, notamment sur les traitements oncologiques basés sur les gènes et les solutions bio-informatiques.

La Sunrise Valley de Vilnius, dans laquelle se situe le Centre, regroupe universités et centres de recherche, soit 80 % du potentiel scientifique du pays. Elle a déjà incubé plus de cent jeunes pousses. Parmi elles, Droplet Genomics, qui rassemble spécialistes en biologie moléculaire, chimistes, physiciens, ingénieurs et développeurs de logiciels. « Les percées scientifiques naissent quand des chercheurs talentueux de différents domaines peuvent partager et apporter leurs connaissances. Le centre des sciences de la vie de l’Université de Vilnius et la Sunrise Valley offrent un environnement parfait pour cela », explique le professeur Virginijus Šikšnys, qui a reçu en 2018 le prestigieux prix Kavil pour ses recherches sur le CRISPR.

©Invest Lithuania

Pour les acteurs internationaux, la Lituanie apparaît désormais comme une destination particulièrement favorable aux entreprises de la biotech. Sanofi, par exemple, y mène des essais cliniques dans les domaines du cardiovasculaire, de la pneumologie et de l'auto-immunité depuis de nombreuses années. De son côté, l’américaine Thermo Fisher Scientific emploie aujourd’hui 1 200 collaborateurs sur place. Son centre d'excellence basé à Vilnius n’a rien à envier à ses concurrents internationaux. « Le succès que connaît Thermo Fisher en Lituanie est le résultat direct de la richesse des talents de la région », se félicite Algimantas Markauskas, directeur général de Thermo Fisher Scientific Baltics, alors qu’il annonçait la création de 140 postes supplémentaires pour des spécialistes hautement qualifiés en 2020.

Mais c’est aussi le fruit d’une politique volontariste, avec des incitations fiscales, dont des déductions importantes des dépenses de R&D. Mieux encore, depuis le 1er janvier 2021, les entreprises qui investissent plus de 20 millions d'euros (30 millions d'euros à Vilnius) en dépenses d'investissement et créent plus de 150 (200 à Vilnius) emplois à temps plein bénéficieront d'un impôt sur les sociétés de 0 % pendant les vingt premières années.

« Ces dix dernières années, la Lituanie a préparé le terrain aux entreprises de la biotechnologie tournées vers l'avenir - de la création de centres de recherche à l'introduction de programmes d'incitations concurrentielles. Le paysage est encore loin d'être encombré, et il n'y a pas eu de meilleur moment que maintenant pour y mettre en place des activités de R&D », conclut Mantas Katinas, directeur général d'Invest Lithuania, l'agence du pays chargée d'attirer les entreprises étrangères et de préparer le terrain pour de nouveaux projets d'investissement dans les biotech.

Contenu proposé par l'Ambassade de Lituanie

Partager

NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS