Les ventes de la console Vita proches des attentes

par Harro Ten Wolde et Tarmo Virki

Partager

BERLIN (Reuters) - Les ventes de la nouvelle console de jeu Vita de Sony sont globalement conformes aux attentes à quelques exceptions près, a déclaré jeudi le PDG du groupe nippon Kazuo Hirai.

Dernière-née des consoles portables dans la lignée de la Game Boy de Nintendo et de la Lynx d'Atari, la Vita est commercialisée depuis quelques mois mais certains analystes se demandent s'il existe vraiment un créneau pour ce type de consoles dans un marché de plus en plus dominé par les jeux sur smartphones et tablettes.

"A travers le monde, les ventes de Vita sont à peu près là où nous les attendions, peut-être un peu en-dessous de la tendance dans certains territoires" a dit Kazuo Hirai à Reuters, en marge de l'IFA, le plus important salon européen de l'électronique grand public, qui se tient à Berlin du 31 août au 5 septembre.

Le PDG de Sony a refusé de préciser où les ventes avaient pris du retard sur les attentes.

Lorsqu'il a pris la tête de Sony en avril, Hirai a promis de relancer la compagnie nippone, à l'origine du Walkman et de la console de jeu PlayStation, après des années de concurrence internationale qui lui ont fait perdre sa domination sur le marché de l'électronique grand public.

Une partie de sa stratégie consiste à parier sur les appareils portables comme le smartphone Xperia ainsi que les jeux et l'imagerie numériques, tout en développant de nouveaux secteurs, comme une branche médicale.

A Berlin, Sony a présenté trois smartphones et une tablette équipés du système d'exploitation mobile Android de Google.

VENDRE D'AVANTAGE DE SMARTPHONES

Le directeur général de Sony Mobile Kunimasa Suzuki a déclaré à Reuters se montrer confiant dans les capacités du groupe à vendre davantage de smartphones au cours de l'exercice fiscal 2012-2013 que les 34 millions écoulés l'année précédente.

Après l'annonce d'une perte nette record de 455 milliards de yens (4,634 milliards d'euros) au cours de la dernière année fiscale, Hirai a prévu 10.000 suppressions d'emplois et d'importantes réductions des coûts dans la division téléviseurs, qui affiche des pertes cumulées de près de 9,6 milliards d'euros sur les dix dernières années.

Sony est également en discussion avec plusieurs entreprises potentiellement intéressées par sa filiale de produits chimiques, a dit Hirai, refusant de donner davantage de détails. Le filiale produit des matériaux utilisés dans l'électronique grand public et emploie plusieurs milliers de personnes.

Comme les autres exportateurs nippons, Sony pâtit par ailleurs de la vigueur du yen, notamment contre l'euro puisqu'il réalise près de 20% de son chiffre d'affaires sur le marché européen contre seulement 10% environ pour Panasonic et Sharp.

Joël Bronner pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS