Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les technologies du stade du Havre pour accueillir la Coupe du monde féminine de football

Sybille Aoudjhane , , , ,

Publié le

Reportage La compétition est lancée : à partir du vendredi 7 juin, les joueuses de football, ballon au pied, vont tenter d'accéder à la victoire de la Coupe du monde féminine, organisée en France. Quelques équipes seront accueillies au Havre (Seine-Maritime), un stade particulièrement préparé à des matchs de telle ampleur. 

Les technologies du stade du Havre pour accueillir la Coupe du monde féminine de football
Au Havre, le premier match de la Coupe du monde féminine de football se tiendra le 8 juin.
© Sybille Aoudjhane

La pelouse verdoyante donne envie de se rouler dans l’herbe, malgré l’interdiction formelle, car toutes les installations du stade sont fin prêtes pour accueillir la Coupe du monde féminine de football 2019. Le 8 juin, le stade du Havre, en Seine-Maritime, va accueillir son premier match de la compétition, débattue du 7 juin au 7 juillet. Les équipes fouleront la pelouse sept fois dans ce stade de 25 000 personnes construit il y a moins de dix ans.

Trois millions de travaux de maintenance

Si tous les équipements sont désormais opérationnels pour la compétition, ce n’était pas toujours le cas. "Seulement quelques années après l’inauguration du stade en 2012, l’état des lieux était déjà très délabré car il n’y avait pas de cellule de maintenance dédiée au stade", regrette Mikael Foirest, directeur maintenance et énergie du Havre Seine Métropole, propriétaire du stade et en charge de sa maintenance. En 2015, les équipes du stade ont noté des problèmes d’infiltration d’eau, trous dans le survêtement du stade... Une équipe a dû être formée pour répondre à ces problèmes, et "la Coupe du monde nous a obligés à aller un peu plus vite dans nos travaux de maintenance", reconnaît Mickaël Foirest.

Trois millions d’euros de travaux ont été réalisés pour améliorer les lieux. Quelque 3000 équipements ont été inscrits dans l’inventaire à superviser. Le stade a profité de ces investissements pour moderniser son offre : près de 80 caméras de télésurveillance 4k ont été installées (600 000 euros), la 4G a été optimisée avec le réseau (800 000 euros), 1500 LED ont été installées pour l’éclairage de la pelouse. Un hôtel quatre étoiles de 20 chambres a aussi été construit au sein même du stade avec sa brasserie, aux frais du Havre athletic club, qui occupe le stade.

Les caméras 4K ont une vision extrêmement précise. 

Une assistance par ordinateur

Pour gérer ces équipements, le stade s’est tourné vers le logiciel Carl Software qui offre un outil de gestion de maintenance assistée par ordinateur (GMAO). Thibault Siefridt fait partie de l’équipe de mise en place du logiciel pour le stade. Après sept mois de paramétrages, l'outil est désormais en fonctionnement depuis un an et demi. "L’avantage de Carl est qu’il intègre toutes les interventions nécessaires sur un appareil, un budget prévisionnel et nous prévient des prochaines interventions nécessaires et réglementaires", explique le responsable maintenance. Le logiciel est particulièrement utile pour prévenir des contrôles, planifier les opérations et intégrer les spécificités de tous les équipements.

Comme pour un jeu de pistes, toutes les salles et certains équipements du stade sont marqués par un QR code. Lors d'une intervention, le technicien peut scanner un des 900 codes pour rapporter le lieu de prise en charge. Toute l’équipe en est ainsi informée grâce à une application. Les prochaines versions de Carl Software intégreront un plan de localisation du besoin d’intervention et pourront aussi établir un lien entre le matériel à réparer et une centrale d’achat.

QR code situé sur une centrale de traitement d'air sous la toiture du stade. 

La structure accueille chaque année une cinquantaine de matchs, en plus d’évènements tels que des conférences et concerts. L’entraîneur de l’équipe féminine du Havre se réjouit : "certains clubs en division 1 qui n’ont pas ces installations".

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle