Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les syndicats au bord du burn-out

Publié le

« Au lieu de travailler de 8 heures à 23 heures, je travaillerai de 6 heures à 23 heures ! », maugrée Michel Beaugas (Force ouvrière) sur le perron du ministère du Travail. Le cabinet de la ministre vient d’annoncer aux partenaires sociaux qu’il attendait leurs propositions sur la réforme de l’assurance chômage pour la mi-février, soit deux mois pour négocier. Or les réunions sur la formation professionnelle et l’apprentissage se tiennent dans le même temps, puisque les trois sujets figureront dans une seule loi. Après la réforme du travail cet été, les partenaires sociaux craquent. La CFE-CGC dénonce des « cadences infernales » et la « précipitation » du gouvernement. Les syndicats ont tous refusé de rendre un avis sur l’ordonnance balai qui corrigeait les erreurs des premières.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus