Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les stéréotypes sexistes des assistants vocaux

 Marion Garreau , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Enquête En étant "des machines serviles présentées comme des femmes", les assistants vocaux renforcent nos préjugés et inquiètent l’Unesco.

Les stéréotypes sexistes des assistants vocaux

Siri, Cortana, Alexa… Les assistants vocaux portent pour la plupart des noms féminins. Et s’expriment, uniquement, ou par défaut, avec une voix féminine. Un choix délibéré des constructeurs, qui jouent même sur cette féminisation. Cortana renvoie à l’intelligence artificielle du jeu vidéo Halo, présentée comme une femme sensuelle dénudée ; Siri est le diminutif de Sigrid, un prénom scandinave qui signifie "belle femme qui vous mène à la victoire" ; Alexa est, elle, une référence à la bibliothèque d’Alexandrie.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle