Economie

Les start-up industrielles françaises, des pépites à financer !

Anne-Sophie Bellaiche , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Analyse

Les start-up industrielles françaises, des pépites à financer !
Devialet fait partie des start-up industrielles françaises les plus en vue.
© Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

Lancez le mot "start-up" et faites le test autour de vous. Qu’évoque-t-il ? En général, des services innovants forcément numériques et de jeunes hipsters sirotant des latte dans des coworking. On est bien loin de l’univers de l’industrie, celui où il faut se coltiner la matière, les ions, les molécules, les bactéries... D’ailleurs le Next 40, créé par le gouvernement pour mettre en lumière et accompagner des pépites à "potentiel" de licorne, n’en comptait que deux du secteur manufacturier sur 40, c’est-à-dire 5 %. Pourtant, les start-up industrielles existent, et à peine moins en France que chez nos voisins anglo-saxons.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte