Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les relations plus efficaces qu’internet pour recruter un salarié

Cécile Maillard ,

Publié le

Les relations personnelles et professionnelles représentent le mode de recrutement le plus efficace pour un employeur, loin devant les formes numériques de recrutement, montre une enquête de la Dares.

Les relations plus efficaces qu’internet pour recruter un salarié
Selon la Dares, internet n'est mobilisé que dans 45% des recrutements.
© CornerJob

Pour recruter, demander à vos salariés, vos clients, vos amis de vous conseiller quelqu’un ! Le mode de recrutement le plus efficace, pour un employeur, est en effet le recours aux relations personnelles ou professionnelles. Bien mobiliser ses réseaux lui permet de réaliser 27% de ses recrutements, soit beaucoup plus qu’éplucher les candidatures spontanées (21% des recrutements), publier des annonces (15%) ou recourir à un intermédiaire de type agence d’intérim, cabinet de recrutement (15%) ou à un intermédiaire public de type Pôle emploi ou mission locale (13%). Les recrutements de cadres, plus que ceux des autres catégories, utilisent les réseaux.

La Dares, direction statistique du ministère du Travail, publie ce mercredi 4 octobre sa première enquête depuis 2005 sur les modes de recrutement des employeurs. Ses résultats confirment l’importance des relations professionnelles et personnelles pour trouver le bon salarié. Plus l’entreprise est petite, plus elle ne recourt qu’à ce canal de recrutement : 20% de celles de moins de dix salariés n’en utilisent aucun autre (6% des plus de 200 salariés). 88% de ces TPE n’ayant pas de service RH, leur patron doit se "débrouiller".

Les logiciels ne détrônent pas CV et entretien

Autre enseignement de l’enquête : la faible diffusion des technologiques numériques de recrutement auprès des employeurs. 41% d’entre eux utilisent leur site internet pour recruter (les candidats sont appelés à répondre à une offre en déposant leur CV dans la moitié des cas), et 5,6% seulement font appel à un logiciel pour présélectionner les candidats. Une démarche surtout adoptée par les entreprises de plus de 200 salariés, dont 94% disposent d’un service RH. La consultation de bases de CV sur internet (CVthèques, LinkedIn, Monster, Pôle emploi) est pratiquée par 14% des employeurs, qui ne sont que 6% à aller chercher sur internet des informations sur leurs candidats. Ce qu’ils y trouvent n’intervient que dans 1,8% des recrutements. Le bon vieux CV reste réclamé dans 90% des recrutements, et la lettre de motivation, exigée dans 60% des cas. Et 88% des recrutements passent pas un entretien individuel en face à face.

Problème : rien n’est plus inégalitaire et injuste que le recours au réseau. La généralisation d’internet dans les procédures de recrutement introduirait plus de transparence et corrigerait une part de ces inégalités. Qui touchent autant les employeurs que les candidats. Sachant que les entreprises de moins de dix salariés pèsent 33% des recrutements, il faudrait sans doute les aider à développer leurs réseaux et à utiliser les nouvelles technologies. Ce que font très bien les plus grandes.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle