Economie

Les recrutements ont connu une chute historique dans le secteur privé

, , , ,

Publié le , mis à jour le 22/07/2020 À 10H24

Le nombre de déclarations d'embauche de plus d'un mois dans le secteur privé, hors intérim, a plongé de 40,1% pour s'établir à 1,21 million au deuxième trimestre. Elles enregistrent désormais un net rebond, entamé en mai.

Les embauches se sont écroulées dans le privé
Ce recul a porté à la fois sur les CDI et les CDD, s'est manifesté tant dans les grandes entreprises que dans les petites, a concerné tous les secteurs d'activité.
© Gonzalo Fuentes

Deux mois de confinement dans un contexte de crise sanitaire liée au nouveau coronavirus ont suscité une "chute historique" des recrutements.

Le nombre de déclarations d'embauche de plus d'un mois dans le secteur privé, hors intérim, a plongé de 40,1% pour s'établir à 1,21 million au deuxième trimestre, selon les données publiées mercredi 22 juillet par l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss). Au premier trimestre 2020, elles avaient déjà reculé, mais de seulement 6,5%.

CDI, CDD, petites et grandes entreprises...

L'Acoss note que ce recul a porté à la fois sur les CDI et les CDD, s'est manifesté tant dans les grandes entreprises que dans les petites, a concerné tous les secteurs d'activité (BTP, industrie, tertiaire) et a porté sur la totalité des régions.

Sur un an, le nombre d'embauches de plus d'un mois plonge de 43,5% au deuxième trimestre (après -5,7% sur la période janvier-mars). Cette moyenne recouvre des reculs très variables d'un mois à l'autre du fait de la reprise progressive de l'activité: le mois d'avril a connu le plus fort recul (-72,2% sur un an), tandis que la baisse du mois de mai a atteint 49,5% en rythme annuel et celle de juin 9,0%.

Un net rebond entamé en mai

Sur le seul mois de juin, les déclarations d'embauche de plus d'un mois dans le privé, hors intérim, ont confirmé le net rebond entamé en mai avec le début du déconfinement en France, affichant une progression de 84,4%.

Elles ont ainsi accentué en juin le rebond enregistré en mai (+78,4% sur un mois) après les chutes constatées en mars (-24,7% sur un mois) et en avril (-63,9% sur un mois), lors du confinement mis en place au plus fort de la crise sanitaire.

 

avec Reuters (Myriam Rivet, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte