L'Usine Agro

Les prix alimentaires affaiblis par les mesures généralisées de confinement

Franck Stassi , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

L’indice des prix alimentaires de la FAO est au plus bas depuis dix-sept mois. Plusieurs familles de produits ont vu leurs prix baisser en mai, sous l’effet de disponibilités abondantes et d’une consommation moindre.

Les prix alimentaires affaiblis par les mesures généralisées de confinement
L'indice FAO des prix des céréales a résisté en mai.
© Lorca

L’indice des prix alimentaires compilé par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) baisse (- 1,9 % entre avril et mai, et - 6,5 % sur un an) pour le quatrième mois d'affilée. Une offre abondante dans plusieurs familles de produits, couplée à une diminution de la demande consécutive aux mesures de confinement liées à la lutte contre la pandémie de Covid-19, explique ce repli. L’indice est tombé à son plus bas niveau depuis décembre 2018, à 162,5 (par rapport à une base 100 constituée des prix moyens sur la période 2002-2004, avec pondération des catégories de produits alimentaires selon leur part dans les échanges internationaux).

Des produits laitiers moins chers

Principale chute : l’indice des produits laitiers, qui a cédé 7,3 % entre les mois d’avril et de mai. Des disponibilités saisonnières "abondantes" sur le beurre, notamment en Europe, ainsi qu’une baisse de la demande à l’importation sur le fromage sont à l’origine de ce recul. La faiblesse des prix et la reprise des activités économiques en Chine ont pour leur part suscité l’intérêt des acheteurs de lait écrémé et entier en poudre.

En France, la fermeture temporaire d’une large partie de la restauration hors-domicile aurait entraîné une réduction de 75 à 85 % de la vente de produits laitiers vers ces circuits, tandis que les industries agroalimentaires auraient revu leurs approvisionnements à la baisse d’environ 25 %, d’après l’organisme public France AgriMer.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte