Economie

Les PME non cotées se vendent cher

,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

En bref

Les PME non cotées se vendent cher © Pixabay
Le prix d’acquisition des PME non cotées européennes a atteint un nouveau record historique de 10,3 fois l’excédent brut d’exploitation (Ebitda), selon l’Argos Index mid-market du quatrième trimestre 2019. Un record depuis 2004. Cette flambée traduit le nouvel assouplissement de la politique monétaire des banques centrales et la dissipation des craintes d’une récession mondiale. Cette hausse est aussi tirée par les fonds d’investissement, prêts à débourser 10 fois l’Ebitda (contre 9,6 fois au trimestre précédent). Les industriels sont eux légèrement moins offensifs qu’à la période précédente, à 10,7 fois l’Ebitda (contre 11 fois au trimestre précédent). Tant que les taux restent bas et qu’un retournement économique brutal ne se matérialise pas, les valorisations[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte