Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les partis politiques, peu adeptes du Made in France ?

Pierre Monnier

Publié le

Made in France La Fédération indépendante du Made in France (FIMIF) s’est intéressé à l’origine des goodies, les produits dérivés, des familles politiques Françaises. Neuf partis se sont fait scruter l’étiquette. Mais au final, pas de cocorico. T-shirt, casquette, badge, ou même crayon, il est très rare de trouver la fameuse mention "fabriqué en France". 

L’affaire commence début juin, c’est le lancement du nouveau grand parti de droite, Les Républicains. De nombreux objets floqués au nom du parti sont distribués. Le souci apparaît lorsque l’on prête un petit peu plus d’attention aux étiquettes des t-shirts, fabriqués au Bangladesh, l’un des leaders de l’exportation textile. L’appât d’un faible coût de production et l’affaire est lancée. Les Républicains seront montrés du doigt quelques semaines. C’est avec après cet épisode que le FIMIF se lance à la conquête des étiquettes.

 

Pris la main dans le col

 

Le FIMIF a fait le tour des boutiques de neuf des principales formations politiques, tous bords confondus. Sur la quarantaine d’objets examinés, les militants du Made in France trouvent vingt pays d’origine. Les explications sont simples : les partis ne s’en occupent pas en direct (sous-traitance pour la gestion des boutiques), font souvent les achats dans l’urgence et vont au moins cher (les goodies ne sont pas une priorité).

Face à ces arguments, le collectif veut lui promouvoir la fabrication Française. Ils publient avec cette enquête un listing d’entreprises fabriquant des produits estampillés "Made in France" avec des rapports quantités/prix à la portée de partis politiques. En d’autres termes, il ne manque que l’envie d’avoir des produits Français dans leurs rayons...

 

Modem in France

 

Deux partis s’en tirent mieux que les autres, le Parti de Gauche et le Modem. Le premier ne propose que très peu d’articles mais affirme qu’ils sont tous d’origine Française. Le FIMIF n’a d’ailleurs pas pu tout vérifier. Le Modem va même jusqu’à créer lui-même ses badges dans ses locaux du VIIème arrondissement de Paris.

L’assemblée nationale n’est peut-être pas un parti politique, mais les militants pro-France ont montré que sur l’ensemble de sa boutique, les acheteurs trouvent plus de produits Made in France que sur l’ensemble des familles politiques confondues.

 

Une prise de conscience générale

 

Lors de l’enquête, Les Républicains ont annoncé qu’à très court terme une boutique en ligne verra le jour avec uniquement des produits Français (sept pour commencer). Une sorte de leçon pour le parti qui avait été à l’origine de la polémique. Quant aux autres, le FIMIF assure que le message est passé. Mieux, une prise de conscience a eu lieu. Le Parti socialiste a d’ores et déjà rencontré des fabricants dans la Drome, le Nord et la Loire.

En prouvant que le Made in France est possible et en fournissant une liste de fabricants, les militants démontrent que la question repose sur un engagement à faire de la part des partis. Nul doute qu’après cette enquête, le FIMIF reviendra d’ici quelques temps faire un tour dans les boutiques de goodies. Affaire à suivre. 

Pierre Monnier 

FIMIF-enquete

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
inscrivez-vous aux webinaires

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle