Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les nouveaux visages (et les plus chevronnés) à la tête des commissions à l'Assemblée

Solène Davesne

Publié le , mis à jour le 29/06/2017 À 17H11

L’ancien ministre du Budget Eric Woerth a été élu ce jeudi 29 juin à la tête de la commission des finances de l’Assemblée. Des députés issus du monde de l’entreprise vont aussi jouer un rôle clef.

Les nouveaux visages (et les plus chevronnés) à la tête des commissions à l'Assemblée
Les présidents de commissions à l'Assemblée vont être désignés ce jeudi 29 juin.
© CHARLES PLATIAU

Les huit commissions permanentes de l’Assemblée nationale ont officiellement désigné leurs présidents ce jeudi 29 juin. L’enjeu n’est pas anodin. Si les interventions des députés sont plus visibles dans l’Hémicycle, l’essentiel du travail parlementaire sur le fond se déroule dans les commissions parlementaires. Dépôt d'amendements, auditions d'experts et examen des textes de lois, c'est dans ces réunions que s'élaborent véritablement la loi. 

La présidence de la commission des finances qui revient traditionnellement à l’opposition est la plus disputée. Désigné par le groupe LR, l’ancien ministre du Budget Eric Woerth, qui avait rédigé le programme économique des Républicains pendant la présidentielle, a été élu à l'issu d'un bras de fer avec le groupe des Constructifs, les Républicains "Macron-compatibles", qui souhaitaient imposer la candidature de Charles de Courson.

Des figures plus novices en politique

Pour le seconder, notamment dans la préparation des lois budgétaires, le poste de rapporteur de la commission revient à Joël Giraud, député apparenté socialiste depuis 2002 et réélu sous les couleurs LREM en 2017. Pour ce poste stratégiste, la majorité a finalement préféré là aussi un profil expérimenté pour faire face au très politique Eric Woerth, après avoir pressenti Laurent Saint-Martin, député issu de la société civile fraîchement élu en 2012. 

Un novice en politique doit prendre la tête de la commission des affaires économiques. Le député des Français de l'étranger Roland Lescure, élu sur la circonscription d'Amérique du nord, est en revanche bon connaisseur des questions de financement des entreprises et du secteur privé. Passé par Bercy, il était depuis 2009, le numéro 2 de la Caisse de dépôt du Québec, le deuxième plus gros fonds de pension canadien, après avoir été directeur général adjoint de Groupama Asset Management.

La commission du développement durable revient en revanche à une politique plus chevronnée, l’ancienne écologiste et secrétaire d’Etat depuis 2016 à la biodiversité Barbara Pompili. Pour diriger la commission des affaires sociales, qui devra examiner rapidement le projet de loi d’habilitation sur la réforme du droit du travail, la majorité a aussi opté pour une députée expérimentée. L’ancienne députée socialiste du Pas-de-Calais, Brigitte Bourguignon avait notamment rédigé un rapport sur les travailleurs sociaux lors de la précédente législature. Ancien député PS également, Jean-Jacques Bridey, le futur président de la commission défense y siégeait déjà depuis 2012. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle