Technos et Innovations

Les limites du recyclage à l'infini des poudres d’impression 3D

, ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Les limites du recyclage à l'infini des poudres d’impression 3D © Yen Strandqvist/Chalmers University of Technology
Les poudres d’impression 3D ne sont pas recyclables à l’infini. Cette affirmation provient de chercheurs de l’université de Washington, qui ont réutilisé le même matériau d’impression pour réaliser 30 pièces identiques en fusion sur lit de poudre. Leur étude, publiée dans la revue "Acta Materialia", a permis d’observer un changement de taille, de surface et de morphologie de ces poudres. Les billes métalliques de quelques microns de diamètre sont aussi devenues irrégulières, abîmées par les manipulations qu’elles ont subies et par la fonte des particules voisines. Des défauts suffisants pour altérer la qualité finale des impressions, qui rappellent l’importance de toujours mélanger poudres neuves et recyclées. 
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte