Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

En 2018, les investissements dans les cleantech françaises battent des records

Emilie Léveque ,

Publié le

Plus de 1,2 milliards ont été investis dans les cleantech en 2018, lors d’un nombre de transactions record. Le secteur des énergies renouvelables se taille la part du lion.

En 2018, les investissements dans les cleantech françaises battent des records © Green univers EY France invest

"2018 est un excellent cru", commente Patricia Laurent, directrice de GreenUnivers qui réalise le baromètre sur les levées de fonds dans les cleantech françaises pour France Invest Climat, en partenariat avec EY. L’année 2018 établit un double record historique depuis le lancement du baromètre en 2009 : en nombre d’opérations réalisées (93) et en montants investis (1,226 milliard d’euros) auprès d’entreprises actives dans le secteur de la transition énergétique et environnementale. C’est un doublement du record précédemment établi en 2016 (629 millions d’euros).

Les énergies renouvelables, poids lourd Des investissements

Le secteur des énergies renouvelables concentre à lui seul 53% (646 millions d’euros) des investissements dans les cleantech, avec 16 opérations. "Les objectifs ambitieux de la programmation pluriannuelle de l’énergie, à savoir réduire de 40% la consommation des énergies fossiles d’ici à 2030, fait bouillir le secteur. Les acteurs se mettent en ordre de marche : soit il y a des consolidations, soit des levées de fonds importantes pour accompagner la croissance", analyse Patricia Laurent. Parmi les plus belles opérations figurent l’introduction en bourse du producteur indépendant français d'énergie renouvelable Neoen, qui a levé 450 millions d’euros, et la levée de fonds de 150 millions d’euros de GreenYellow, fournisseur d’énergie verte pour les particuliers auprès de Tikehau et Bpifrance. 

LA PERCÉE DES AGTECHS

Avec 184 millions d’euros investis au travers de 21 opérations, les cleantech opérant dans le secteur du transport et de la mobilité affichent un bon dynamisme depuis un an. Le troisième secteur est l’économie circulaire (111 millions d’euros). En cinquième position, les agtechs font une percée remarquable. Ce secteur, qui englobe les jeunes pousses spécialisées dans les innovations agricoles, a drainé 91 millions d’euros au travers de 8 opérations de financement. "C’est un secteur qui émerge et qui va confirmer en 2019", conclut Patricia Laurent.

Au-delà des investissements en capital par des fonds, le secteur connaît également une phase de consolidation : Total a racheté en 2018 Direct Energie, Engie s’est offert le développeur de parcs éoliens Sameole, EDF a racheté Mcphy, fournisseur de solutions d’hydrogène et est actuellement en négociations pour le rachat de Luxel, acteur du solaire.

 

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle