Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les fonds d'investissement français enchaînent les records

Arnaud Dumas ,

Publié le

Les fonds d’investissement ont collecté plus de 8 milliards d’euros au premier semestre de l’année et investi 6,4 milliards. Le capital investissement français ne s’est jamais si bien porté. L’Afic espère même dépasser le marché britannique d’ici 2020.

Les fonds d'investissement français enchaînent les records
Olivier Millet, président de l'Association française des investisseurs pour la croissance
© photo pascal Guittet

Le capital investissement français a connu de nouveaux records au premier semestre 2017, après une année 2016 qui avait déjà gravi des sommets. Les sociétés de gestion ont collecté 8,1 milliards d’euros, soit 30 % de mieux qu’au premier semestre de l’année dernière. Ils ont investi 6,4 milliards d’euros (+16 %) dans 1200 entreprises, en grande majorité françaises.

"Cela confirme une tendance très favorable qui s’accélère depuis 2014, se félicite Olivier Millet, le président de l’Association des investisseurs pour la croissance (Afic) et président du directoire d’Eurazeo PME. Il s’agit donc d’une tendance de longue période." Les membres de l’Afic s’attendaient pourtant à un semestre au ralenti du fait des élections présidentielles. Cela n’a pas été le cas.

Augmentation de la part française

Les investisseurs français ont notamment augmenté leur participation aux fonds d’investissement. Les montants collectés auprès des personnes physiques et des family offices ont été multipliées par 1,5 (1,1 milliard d’euros). Les industriels ont également été particulièrement actifs, ils ont investi 3 fois plus qu’au premier semestre 2016 (558 millions d’euros).

La part de l’argent collecté en France a augmenté. "L’année dernière, 45 % de la ressource provenait de l’étranger, remarque le président de l’Afic. Cette fois, les montants levés en France passent de 3,2 à 5,4 milliards d’euros, ce qui représente 67 % de la collecte."

Les investisseurs se révèlent particulièrement intéressés par le financement des sociétés innovantes. "Ce qui est porteur d’avenir, c’est que le capital innovation est en forte accélération", souligne Olivier Millet. Les montants que les sociétés de gestion ont prévu d’y affecter ont été multipliés par 3,4 par rapport au premier semestre 2016. Ils s’élèvent à 1,7 milliard d’euros, contre 527 millions d’euros au premier semestre 2016.

Dépasser le Royaume-Uni

Ces bonnes nouvelles vont dans le sens de l’objectif que l’Afic s’est fixé d’atteindre 20 milliards d’euros de collecte par an d’ici 2020. Un objectif qui pourrait être atteint plus tôt, selon l’Afic qui voit dans le marché français un fort vivier d’entreprises de croissances. La barre des 2000 entreprises investies devrait ainsi être franchie dès cette année.

"La France passera avant 2020 devant le marché britannique en termes de levée de capitaux et en montants investis, ce qui sera bénéfique pour l’économie française", prédit Olivier Millet. En 2016, l'industrie britannique du capital investissement a investit environ 22 milliards d'euros.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus