Les fédérations professionnelles, faiseuses de roi au Medef

Les fédérations professionnelles disposent des deux tiers des voix de l’assemblée générale qui élira, mardi 3 juillet, le président du Medef pour cinq ans. Et parmi elles, l’industrie pèse toujours.

 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les fédérations professionnelles, faiseuses de roi au Medef
Quel est le mode de scrutin pour l'élection du président du Medef ?

Le match entre Alexandre Saubot et Geoffroy Roux de Bézieux s'annonce serré, et personne n'ose, à la veille du vote, faire de pronostic. A l’assemblée générale du Medef, qui élira mardi 3 juillet son futur président, 556 voix s’exprimeront. Sera élu au premier tour le candidat qui aura recueilli la majorité absolue, soit au moins 279 voix avec deux tiers de votants.

Les fédérations adhérentes au Medef, qui disposent des deux tiers des voix (375), arbitrent l’élection. Le nombre de voix dont chacune dispose est décidé tous les trois ans par le conseil exécutif en fonction de "l’importance économique et sociale" de chacune, et évolue peu. Le poids de chaque fédération dépend à la fois du montant de la valeur ajoutée de son secteur et du taux d’adhésion des entreprises à cette fédération.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L’industrie pèse lourd

Un mode de calcul qui explique que l’industrie pèse toujours très lourd dans les instances du Medef. En effet, le patronat de l’industrie est historiquement plus investi dans le militantisme patronal que celui des services. Au sein de l’assemblée générale du Medef, non seulement l’UIMM possède le plus grand nombre de voix (34), mais les fédérations industrielles ayant deux, trois, quatre, cinq, six voix, sont particulièrement nombreuses.

Elles ne soutiennent pas toutes pour autant le candidat venu de l’industrie, Alexandre Saubot. L’ancien président de l’UIMM a effectivement le soutien de la métallurgie, des travaux publics (14 voix), de l’intérim (12 voix), de l’électricité (10 voix), de l’aéronautique (9 voix), de la chimie (8 voix). Mais le bâtiment (20 voix), les industries de santé (13 voix) et celles de l’agroalimentaire (6 voix) se sont prononcées en faveur de Geoffroy Roux de Bézieux, alors que la Fédération bancaire française (30 voix) a choisi, à la surprise générale, de soutenir Alexandre Saubot. Le Syntec numérique soutient Saubot, quand le Syntec ingénierie lui préfère Roux de Bézieux…

Les territoires compteront pour un tiers de l’élection

Les "territoires", comme on dit au Medef, disposent de 170 sièges, 1 par région et 1 par département, puis les sièges sont répartis en fonction du nombre de salariés du territoire. Le Rhône et la Corse disposent par exemple de 3 voix quand la Meuse en a 1. Certaines régions ont prévu de donner la totalité de leurs voix (région + départements) à Geoffroy Roux de Bézieux, comme Auvergne-Rhône-Alpes (20 voix en tout) et Ile-de-France (19 voix en tout).

Le prochain président, bénévole, sera élu pour cinq ans non renouvelables. Si Alexandre Saubot est élu, il a déjà indiqué qu’il nommerait Vincent Chriqui, ancien directeur de campagne de François Fillon, directeur général. Geoffroy Roux de Bézieux, lui, a promis un poste de président délégué à Patrick Martin. Le président du Medef Auvergne-Rhône-Alpes avait retiré sa candidature pour se rallier à la sienne. Influent, sa présence aux côtés de Geoffroy Roux de Bézieux a apporté à celui-ci la coloration "territoires" qu’il n’avait pas vraiment.

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS