Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les Etats-Unis se dotent d’une stratégie nationale dans l’information quantique

Manuel Moragues ,

Publié le

L’administration américaine a publié sa stratégie nationale sur l’information quantique, qui vise à prendre la tête dans ces technologies critiques, enjeu d’une course avec la Chine.

Les Etats-Unis se dotent d’une stratégie nationale dans l’information quantique
L'administration américaine a publié le 24 septembre la stratégie nationale dans les technologies quantiques.
© D.R.

Les Etats-Unis veulent accélérer dans les technologies quantiques. Lors d’un sommet public-privé qui s’est tenu à la Maison Blanche, le 24 septembre, le National Science and Technology Council (NSTC, qui coordonne les entités fédérales en charge de la R&D) a publié la stratégie nationale américaine dans "la science de l’information quantique".

La science de l'information quantique, définit le document, intitulé "National Strategic Overview for Quantum Information Science",  consiste à "utiliser la meilleure compréhension du monde sub-atomique – avec la théorie quantique -  pour générer de nouvelles connaissances et technologies".

De l'ordinateur quantique aux capteurs en passant par la cryptographie

Concrètement, les applications recouvrent bien sûr le mythique ordinateur quantique, ou du moins des processeurs quantiques capables d’effectuer des calcul inaccessibles aux ordinateurs classiques pour la chimie et les matériaux, mais aussi des capteurs, des GPS du futur, des algorithmes d’intelligence artificielle, de la cryptographie...

Pour le NSTC, ces futures technologies pourraient avoir encore plus d’impact que les technologies déjà dues à la théorie quantique – microélectronique, photonique, GPS, imagerie par résonnance magnétique – et qui "sont à la base d'une grande partie de l'infrastructure nationale économique et de défense nationale".

Une approche "Science-first"

L’objectif de la stratégie définie par le NSTC est d’assurer le leadership américain dans ces "technologies critiques". Pour cela, le NTSC recommande une approche "Science-first", axée avant tout sur la recherche fondamentale dans ce domaine où les applications restent à "à un horizon de dix ans", la création d’une force de travail formée au quantique et des partenariats approfondis avec l’industrie, qui - tels Intel, IBM, Google et Microsoft - a accéléré dans le quantique.

Sont aussi préconisés l’installation d’infrastructures partagées (comme des plateformes de test) pour les technologies quantiques et le renforcement de la coopération internationale avec "des partenaires industriels et gouvernementaux partageant les mêmes idées". La nuance n’est pas anodine. Les Etats-Unis s’inquiètent des ambitions affichées de la Chine dans les technologies quantiques. L’ex-empire du milieu a déjà enregistré des succès impressionnants dans les télécommunications quantiques et des acteurs privés comme Alibaba font désormais du sujet une priorité.

"National Quantum Initiative Act" en examen au Congrès

Estimant avoir laissé la Chine les rattraper dans l’intelligence artificielle en ne lançant pas un effort national, les Etats-Unis ne veulent pas refaire la même erreur avec le quantique. 250 millions de dollars de financement – dont 220 millions par le ministère de l’Energie - de la R&D sur le quantique ont été annoncées lors du sommet de la Maison Blanche.

Cet investissement n’est qu’un premier pas. Un projet de loi, le National Quantum Initiative Act, qui prévoit de financer à hauteur de 1,3 milliards de dollars sur cinq ans la R&D sur ces sujets, est en cours d’examen au Congrès. Mais la crainte est que l’approche des élections de mi-mandat, en novembre, ne renvoie l’adoption de la loi à 2019. Avec la publication de cette stratégie, la Maison-Blanche met la pression sur les sénateurs.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle