Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les États-Unis et la Chine relancent les hostilités commerciales

, , , ,

Publié le , mis à jour le 02/09/2019 À 07H50

Les États-Unis et la Chine échangent une nouvelle salve de taxes commerciales. Celles-ci sont appliquées depuis le 1er septembre tandis que les deux pays cherchent toujours un compromis.

Les États-Unis et la Chine relancent les hostilités commerciales
Une rencontre entre délégations des deux pays est toujours programmée en septembre. /Photo d'archives/REUTERS/Thomas White
© Thomas White

Les États-Unis et la Chine ont commencé dimanche 1er septembre à prélever de nouveaux droits de douane sur leurs importations mutuelles, marquant une nouvelle escalade dans le conflit commercial qui les oppose depuis un an et demi. Donald Trump a cependant assuré qu'une rencontre entre délégations des deux pays était toujours programmée en septembre.

Sur son compte Twitter, le président américain a également réaffirmé dimanche après-midi que son objectif était de réduire la dépendance des États-Unis vis-à-vis de la Chine et il a de nouveau invité les entreprises américaines à trouver d'autres sources d'approvisionnement.

Le pétrole brut américain taxé pour la première fois

Le nouvel épisode de la guerre commerciale déclarée à la Chine par Donald Trump en mars 2018 a débuté à 04h01 GMT, avec le relèvement par Pékin de ses taxes sur environ 75 milliards de dollars d'importations américaines, de 5% ou 10% en fonction des produits. Pour la première fois depuis le début du conflit, le pétrole brut américain figure parmi les produits taxés.

Ces nouveaux droits de douane portent sur plus de 1700 produits américains, sur un total de 5000 produits visés environ. Le reste des produits sera surtaxé par Pékin le 15 décembre.

De leur côté, les États-Unis perçoivent désormais 15% de droits de douane sur plus de 125 milliards de dollars de produits chinois. Parmi ces produits figurent les montres connectées, les casques Bluetooth et de nombreux produits vestimentaires.

"Nous ne voulons pas être les serviteurs de la Chine !, a déclaré Donald Trump. C'est une question de liberté américaine. Modifiez la chaîne d'approvisionnement. Il n'y a pas de raison de tout acheter à la Chine !"

"Brute de cour d'école"

Par la suite, le président américain a déclaré que les contacts se poursuivaient avec Pékin pour organiser une rencontre en septembre. Aucune date n'a été communiquée pour cette réunion au niveau ministériel. "Nous parlons à la Chine, la rencontre est toujours prévue, comme vous le savez, en septembre. Nous verrons ce qu'il se passe, mais nous ne pouvons pas laisser la Chine nous escroquer davantage."

La presse officielle chinoise s'est montrée tout aussi virulente. "Les États-Unis devraient apprendre à se comporter comme une puissance mondiale responsable et arrêter d'agir comme une 'brute de cour d'école", a écrit l'agence Chine Nouvelle, soulignant la nécessité pour les États-Unis de contribuer à faire du monde "un endroit plus prospère". "À ce moment-là seulement l'Amérique aura retrouvé sa grandeur", ajoute-t-elle en référence au slogan de campagne de Donald Trump ("Make America great again").

La haute technologie visée à partir de décembre

Donald Trump a décidé le 23 août de relever encore de cinq points de pourcentage les droits de douane imposés sur 550 milliards de dollars de produits chinois importés, en réponse à la décision de Pékin d'imposer de tarifs punitifs sur 75 milliards de dollars de produits américains.

Des taxes de 15% seront imposées par Washington à partir du 15 décembre et viseront en particulier la haute technologie - smartphones, ordinateurs portables et consoles de jeu vidéo.

Donald Trump a repoussé à la mi-décembre l'instauration de ces droits de douane pour éviter qu'ils ne pèsent sur le chiffre d'affaires d'Apple et d'autres géants américains à l'occasion des fêtes de fin d'année.

Avec Reuters (Ben Blanchard et Steve Holland; Jean Terzian et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle