Economie

Les entreprises françaises trop vulnérables

Myrtille Delamarche , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

En France, "seulement 18 % des entreprises connaissent l’intégralité de leur chaîne d’approvisionnement", apprend-on dans un rapport sur la vulnérabilité des approvisionnements des entreprises publié début juin. Ce sera pourtant obligatoire dès 2021 pour 600 à 1 000 importateurs de métaux, avec l’entrée en vigueur du règlement européen sur les minerais des zones de conflits. "Près d’une entreprise sur deux dépend entièrement ou à plus de 50 % d’un seul fournisseur." C’est le cas des deux fonderies françaises d’aluminium de Dunkerque (Liberty House) et Saint-Jean-de-Maurienne (Trimet), qui, jusqu’aux sanctions extraterritoriales américaines contre Rusal, s’approvisionnaient à près de 90 % dans la raffinerie irlandaise d’Aughinish.[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte