Les entreprises françaises sont les principales bénéficiaires de la Banque européenne d'investissement

Avec plus de 105 financements signés en 2017, les entreprises françaises sont, avec les sociétés italiennes, les principales bénéficiaires des interventions de la Banque européenne d'investissement (BEI). Ce sont essentiellement le secteur de l’innovation et des énergies renouvelables qui en profitent. 

Partager

Les entreprises françaises sont les principales bénéficiaires de la Banque européenne d'investissement

Longtemps délaissée par les entreprises françaises, la Banque européenne d'investissement (BEI) est en passe de devenir un acteur incontournable pour le financement de l’activité économique dans l’Hexagone.

Avec 105 financements, la France arrive en tête en termes de nombres de projet soutenu par la banque européenne mais arrive derrière l'Italie en terme de montants. En 2017, l’institution basée au Luxembourg a injecté plus de 8,6 milliards d'euros de financements nouveaux et a permis de mobiliser 13,5 milliards d'euros de financements additionnels auprès d'autres investisseurs dans 105 projets différents en France.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Energie et innovation au cœur des interventions de la BEI

A l’image de SunPartner Technologies, une entreprise aixoise spécialisée dans la fabrication de panneaux photovoltaïques, qui a bénéficié d’un financement de 15 millions d’euros, ce sont essentiellement les entreprises du secteur des énergies renouvelables et de l’innovation qui profitent des interventions de l’institution européenne.

Ces deux domaines ont respectivement capté 55% et 32% des financements européens. "En 2017 en France, la BEI a concentré ses efforts sur des projets de qualité, autour de trois principaux critères : l’innovation, l’environnement et le plan Junker", explique Ambroise Fayolle, le vice-président de la BEI .

Le Plan Junker, moteur des bons résultats

Au cœur du succès de la BEI en France : le plan Junker. Sur les 105 projets financés dans l'Hexagone, 56 l'ont été via ce dispositif d'investissement lancé en 2015, et qui permet de financer des projets de plus petite taille et plus risqués.

La flexibilité du plan Junker a permis à la BEI d’atteindre trois-quarts de nouveaux clients. "Des structures deux fois plus petites que celles traditionnellement concernées par les investissements de la BEI ont été financées", rajoute le vice-président de l’institution qui y voit le signe d’une réconciliation entre l’Europe et les entreprises françaises.

"Les bons résultats du plan junker montrent que nous avons réussi à expliquer l’intérêt des fonds européens aux entreprises françaises. Grâce à ses investissements, la BEI inscrit l’Europe dans le quotidien des entreprises", conclut Ambroise Fayolle.

Adeline Haverland Cheffe de rubrique Agroalimentaire, agro-industrie et luxe
Adeline Haverland

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS