Les entreprises du CAC 40 promettent de la transparence sur le climat

Les rapports financiers des grands groupes français intègreront davantage d'informations sur leur impact environnemental. Le 12 décembre, les entreprises du CAC 40 ont annoncé un engagement collectif en la matière.

Partager
Les entreprises du CAC 40 promettent de la transparence sur le climat
L'Organisation des Nations unies (ONU) a organisé un sommet virtuel pour le cinquième anniversaire de l'accord de Paris. /Photo d'archives/REUTERS/Bob Strong

Les entreprises du CAC 40 se sont collectivement engagées samedi 12 décembre à fournir désormais des informations sur l'impact de leur activité sur le climat dans le cadre de publications financières régulières. Cinq ans après la signature de l'accord de Paris, ces 40 grandes entreprises ont accepté d'appliquer à partir de 2021 les recommandations d'un groupe de travail créé lors de la COP21 de 2015, baptisé groupe de travail sur la publication d'informations financières relatives au climat (TCFD selon son sigle en anglais).

"Plus de transparence sur les risques" liés au climat

Cette déclaration de soutien aux recommandations de la TCFD a notamment été signée par Augustin de Romanet, président d'Europlace, et Bruno Le Maire, ministre de l'Économie. "L'alignement des principales entreprises françaises du CAC 40 et le soutien apporté aujourd'hui par la place de Paris à la TCFD est un signal fort pour aller plus loin dans la lutte contre le changement climatique", a déclaré Thierry Déau, président de Finance for Tomorrow, branche d'Europlace. "Cela va permettre d'accroître la comparabilité entre les différentes normes existantes et créera plus de transparence sur les risques et opportunités liés aux enjeux climatiques pour le secteur financier", a-t-il ajouté.

L'accord de Paris sur le climat vise à maintenir à moins de 2°C, voire 1,5°C si possible, la hausse de la température mondiale d'ici 2100 par rapport à ses niveaux préindustriels. Face aux engagements non tenus par les États, Antonio Gueterres, secrétaire général l’Organisation des Nations unies (ONU), a appelé la communauté internationale à "déclarer l'état d'urgence climatique" le 12 décembre.

"Welcome back à nos amis américains"

Un an avant la prochaine conférence climatique (COP26) à Glasgow (Écosse), le président français Emmanuel Macron a qualifié cet accord de "point de référence, le début de notre action à toutes et tous", au cours d'un sommet virtuel avec plus de 70 autres dirigeants internationaux. "Il a été parfois ballotté selon des choix des uns des autres mais nous avons tenu", a poursuivi le chef d'État en allusion au retrait des États-Unis annoncé en 2017 par le président sortant Donald Trump.

Emmanuel Macron en a profité pour saluer la volonté affichée par le président américain élu Joe Biden de ramener les États-Unis dans l'accord de Paris dès sa prise de fonction en janvier 2021. "Je veux vraiment dire 'welcome back, welcome home' à nos amis américains", a déclaré le président français, en plaidant pour une "action immédiate" de l'ensemble de la communauté internationale pour traduire dans les faits les engagements pris en 2015.

La Chine renforce ses engagements

Son homologue chinois a quant à lui promis de dépasser l'objectif de réduction de l'"intensité carbone", c'est-à-dire les émissions de dioxyde de carbone par unité de produit intérieur brut, fixé en 2015. La Chine s'était alors engagé à la faire baisser de 60 à 65 % d'ici à 2030 par rapport au niveau de 2005.

Xi Jinping a également annoncé que la capacité chinoise de production d'énergie éolienne et solaire augmenterait de 1 200 gigawatts à la même échéance et a porté l'objectif de la part d'énergie non fossile à 25 %, toujours pour 2030, alors qu'il était jusqu'ici de 20 %. "La Chine honore toujours ses engagements", a-t-il ajouté.

Avec Reuters (Elizabeth Pineau et Bertrand Boucey avec Muyu Xu à Pékin, Matthew Green et Kate Abnett à Londres, édité par Jean-Philippe Lefief)

0 Commentaire

Les entreprises du CAC 40 promettent de la transparence sur le climat

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Jonconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Environnement

Dépoussiéreur industriel : Filtre à manches FP rectangulaire

FB FILTRATION

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

78 - St Germain en Laye

Entretien de linge de table dans les bâtiments communaux

DATE DE REPONSE 04/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS