Les embauches dans le secteur privé ont enregistré une baisse historique en mars

L'Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss) a dévoilé le 22 avril ses données sur le nombre de déclarations d'embauche en France. L'Acoss note une baisse historique au mois de mars liée à la crise du Covid-19.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les embauches dans le secteur privé ont enregistré une baisse historique en mars

Le nombre de salariés français au chômage partiel a passé la barre des 10 millions en avril. Autre indicateur de l'impact de la crise sanitaire du Covid-19 sur le marché du travail en France : les embauches dans le secteur privé ont connu une baisse mensuelle historique au mois de mars. Selon les données publiées mercredi 22 avril par l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss), le nombre de déclarations d'embauche de plus d'un mois dans le secteur privé, hors intérim, a plongé de 22,6 % en mars (après un recul de 0,5% en février).

Un recul des embauches de 5,6 % au premier trimestre

Marqué par l'instauration du confinement obligatoire le 17 mars, le recul des embauches s'établit à 19,3 % sur trois mois et atteint 23,0 % sur un an, précise l'Acoss. Sur l'ensemble du premier trimestre, les déclarations d'embauche de plus d'un mois affichent une contraction de 5,6 % (contre une baisse de 1,8 % sur les trois derniers mois de 2019). Ce recul s'est manifesté dans l'ensemble des secteurs d'activités, qu'il s'agisse du tertiaire (-5,8 %), du BTP (-5,0 %) ou de l'industrie (-3,4 %).

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Alors que le plan de soutien à l'économie française permet également aux entreprises de demander des reports d'échéances sociales et fiscales, le taux d'impayés hors taxations d’office des entreprises de 10 salariés ou plus "connaît une explosion sans précédent directement liée à la crise sanitaire du Covid-19", souligne l'Acoss. La part des cotisations sociales déclarées mais restant à recouvrer à fin mars s'est ainsi établie à 15,82 % en mars, contre 0,71 % en février.

Avec Reuters (Myriam Rivet, édité par Jean-Michel Bélot)

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS