Les discussions progresseraient entre Orange et Bouygues Telecom

Orange et Bouygues ont conclu fin décembre un accord de confidentialité qui signe le début des pourparlers officiels en vue du rachat des activités du groupe de BTP dans les télécommunications, selon le Journal du Dimanche.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les discussions progresseraient entre Orange et Bouygues Telecom

Toujours selon le JDD, les discussions portent uniquement sur Bouygues Telecom et non sur la chaîne TF1, qui a fait en décembre l'objet de rumeurs.

L'hebdomadaire fait état de réunions prévues dans les prochains jours entre les équipes dirigeantes des deux groupes pour aborder en particulier les questions liées à la valorisation et à la gouvernance.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Si elle devait aboutir, l'opération valoriserait Bouygues Telecom à environ dix milliards d'euros, dont huit donnerait à Bouygues une participation d'environ 15% dans Orange, inférieure à celle de l'Etat, d'après le JDD.

Orange s'engagerait par ailleurs à reprendre les salariés de Bouygues Telecom et à ne pas licencier.

Ce rachat contraindrait par ailleurs Orange à céder des actifs, notamment des antennes et des fréquences, aux deux autres grands opérateurs mobiles, Free et SFR, pour se conformer aux contraintes concurrentielles.

Ni Orange, ni Bouygues Telecom n'étaient immédiatement disponibles pour commenter l'information du journal.

Fortement ébranlé par l'arrivée de Free mobile (Iliad) sur le marché du mobile en 2012, la filiale mobile de Bouygues est régulièrement présentée comme une cible potentielle.

Fin juin, le groupe dirigé par Martin Bouygues a rejeté une offre du groupe européen de télécoms Altice, maison-mère de Numericable-SFR, le valorisant autour de dix milliards d'euros.

Le gouvernement n'est pas opposé par principe à une réduction du nombre d'opérateurs télécoms en France, avait déclaré le 10 décembre le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, à la suite de la reprise des échanges sur un rapprochement entre Orange et Bouygues Telecom.

Info Reuters (Simon Carraud, édité par Jean-Philippe Lefief)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS