Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les défaillances d’entreprises diminuent dans un contexte de reprise économique

Simon Chodorge , ,

Publié le

Les chiffres des défaillances d'entreprises françaises retrouvent des niveaux similaires à ceux précédant la crise économique de 2008. Altares a publié une étude pour le premier trimestre 2018 et met en valeur les performances sectorielles de la construction et de l'agriculture.

Les défaillances d’entreprises diminuent dans un contexte de reprise économique
La construction enregistre l'une des belles performances sectorielles en terme de défaillances d'entreprises.
© DONNAES PHILIPPE

Le spécialiste des données économiques Altares a publié son étude trimestrielle sur les défaillances d’entreprises. Les chiffres sont “très encourageants” selon le cabinet et retrouvent les valeurs d’avant-crise du premier trimestre de l’année 2008. Dans un contexte de reprise économique, Altares décrit “le meilleur premier trimestre depuis 10 ans”. En janvier, le cabinet publiait son bilan de l'année 2017.

Au premier trimestre 2018, 14 300 procédures de défaillances d’entreprises ont ainsi été ouvertes. C’est 8,7% de moins qu’au premier trimestre 2017. Ces défaillances représentent 44 000 emplois menacés, soit 33% de moins qu’en 2015.

“Début 2008, la sinistralité des entreprises augmentait de 4,6% pour atteindre 14 000 défaillances, un plafond qui n’avait pas été franchi durant dix ans, depuis le premier trimestre 1997 (16500). Une décennie globalement favorable allait faire place à une décennie plus douloureuse”, retrace Altares. “Il aura en effet fallu attendre encore dix ans pour entrevoir la fin d’une longue période de récession.”

Les TPE restent très majoritaires dans les procédures de défaillance

Pour rappel, on parle d’une défaillance d’entreprise lorsqu’une procédure de sauvegarde, de redressement judiciaire ou de liquidation judiciaire directe est ouverte auprès d’un tribunal de commerce ou de grande instance. Les liquidations judiciaires sont largement majoritaires. Elles représentent 69,7% des jugements au premier trimestre 2018 contre 28,4% pour les redressements judiciaires et 2% pour les sauvegardes.

Les TPE de moins de 10 salariés sont très largement représentées dans les défaillances d’entreprises. Elles pèsent pour 94% dans ces procédures.

Un redressement spectaculaire du secteur agricole

La réduction des défaillances s’explique notamment par les performances de la construction et du commerce. Alors que ces deux secteurs représentent la moitié des défaillances, les procédures ont diminué de 9% dans la construction et de 10% dans le commerce entre le T1 2017 et le T1 2018.

Le regain du bâtiment se traduit par une baisse de 10% des défaillances sur les mêmes périodes. Pour l’industrie, elle est de 9%. “L’agroalimentaire vire au vert porté par l’amélioration des activités de boulangerie qui concentrent l’essentiel des défaillances”, précise Altares.

L’une des performances sectorielles les plus encourageantes vient de l’agriculture. “Il y a un an [en 2017] le nombre de défaillances de structures agricoles augmentait de près de 20% ; sur ce premier trimestre 2018 elles reculent de 17%.”

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle