Les communications définitivement coupées entre la sonde Rosetta et le robot Philae

L'Agence spatiale européenne a décidé de mettre un terme à la communication entre la sonde Rosetta et le robot Philae. L'hibernation prolongée de Philae a poussé les scientifiques de la mission Rosetta à prendre cette décision. La sonde va ainsi économiser son énergie pour son ultime mission.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les communications définitivement coupées entre la sonde Rosetta et le robot Philae
Les communications entre la sonde Rosetta et l'atterrisseur Philae ont définitivement été coupées.

La fin d'une grande aventure. Le module de communication entre Philae et Rosetta est définitivement éteint depuis 11h, mercredi 27 juillet. L’European space agency (ESA), a décidé de mettre un terme à cette communication "pour consacrer l’énergie de Rosetta à la fin de sa mission", précise le centre nationale d’études spatiales (CNES).

La sonde Rosetta a été lancée en 2004 pour un voyage spatial long de 12 années. Elle s’est approchée de son objectif, la comète Churyumov-Gerasimenko dite Tchouri, en août 2014. Philae, un atterrisseur, est venu se poser sur la comète le 12 novembre 2014 après un atterrissage spectaculaire.

A LIRE AUSSI

La mission de Philae

Le robot Philae s’est stabilisé à l’ombre. Or il peut fonctionner uniquement grâce à l’énergie solaire. Il devait analyser la comète et étudier son noyau. Equipé de 10 instruments, l’atterrisseur a travaillé pendant 60 heures avant de s’éteindre, faute d’énergie.

Les derniers signes de vie de Philae remontent à plus d’un an. Entre le 13 et le 24 juin 2015 les scientifiques de la mission Rosetta ont pu établir de brefs contacts. La dernière longue communication remonte au 9 juillet 2015. Ils ont pu établir une communication avec Philae qui a duré 20 minutes. Après cette date, plus rien : toutes les tentatives de communication ont échoué.

A LIRE AUSSI

Actuellement, Rosetta et Philae se trouvent à environ 520 millions de kilomètres du Soleil. Or c’est leur seule source d’énergie. L’ESA préfère garder l’énergie de la sonde Rosetta pour son ultime mission. Philippe Gaudon, ancien chef de projet Rosetta au CNES, précise que ses dernières ressources vont servir "au fonctionnement des instruments et aux manœuvres orbitales de fin de mission".

Quelle est l’ultime mission de la sonde Rosetta ?

La sonde Rosetta arrivant en fin de vie, le choix a été fait par les scientifiques de la mission spatiale qu'elle rejoigne la comète Tchouri le 30 septembre 2016. "C’est le défi ultime pour nos équipes et notre sonde, et ce sera une manière très appropriée de conclure cette mission, qui est à la fois incroyable et réussie", précise Patrick Martin, responsable de la mission Rosetta de l’ESA.

La sonde va prendre des clichés très haute résolution durant sa descente ainsi que divers mesures scientifiques inédites. Les communications avec la Terre stopperont lorsque la sonde atteindra la surface de la comète, cela signera la fin des opérations. En outre la sonde Rosetta, va tenter de prendre des photos de Philae. De tels clichés permettraient de connaître sa localisation exacte et ainsi de mieux comprendre toutes les informations collectées par le robot.

Par la suite, l’analyse de toutes les données transmises par la sonde et l’atterrisseur prendra de nombreuses années. L’objectif de la mission Rosetta est de mieux comprendre comment notre système solaire s’est formé. Or les comètes se sont formées en même temps que notre système solaire, il y a 4,5 milliards d’années, bien avant les planètes.

Lire aussi notre dossier Mission Rosetta : un étendard pour l'Europe et pour les entreprises françaises

Léna Corot Journaliste à L'Usine Digitale

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS