Les acheteurs se mettent en quatre pour leurs fournisseurs

La pression sur les coûts n’est plus la priorité numéro un des directions des achats. Elles veulent désormais améliorer la qualité de leur relation avec leurs fournisseurs pour sécuriser les approvisionnements. Et s’assurer d’éviter une rupture de la chaîne de production en pleine reprise économique. 

Partager
Les acheteurs se mettent en quatre pour leurs fournisseurs
Olivier Wajnsztok, fondateur du cabinet AgileBuyer

La reprise économique commence à modifier les habitudes des directions des achats. Selon l’étude annuelle du cabinet AgileBuyer et du Conseil national des achats, les acheteurs des grandes entreprises relâchent un peu la pression sur les prix auprès de leurs fournisseurs.

"Pour beaucoup de directeurs des achats, l’objectif principal est passé de la réduction des coûts à la nécessité de soutenir la croissance", explique Olivier Wajnsztok, le dirigeant d’AgileBuyer. Les carnets de commandes se remplissent et la production doit suivre.

Selon l’étude, 70 % des acheteurs indiquent que la continuité et la sécurisation de leur chaîne d’approvisionnement seront des préoccupations plus importantes en 2018 qu’en 2017. Les départements achats ne vont plus se contenter d’être de simples chasseurs de coûts, ils doivent désormais entretenir la relation avec les fournisseurs pour s’assurer de la livraison à temps des marchandises.

Limiter les ruptures d'approvisionnement

Seuls 47 % des acheteurs affichent parmi leurs objectifs de l’année la volonté de réduire leur base de fournisseurs, en recul de 7 points par rapport à l’année dernière. Les entreprises semblent décidées à ouvrir leur panel de fournisseurs pour limiter le risque de rupture d’approvisionnement.

"Le rapport de force est en train de changer, estime Olivier Wajnsztok. Les acheteurs ont de plus en plus envie de bien vendre leur entreprise auprès de leurs fournisseurs pour devenir leur client préféré."

C’est le cas de 59 % des directeurs d’achats, dont la société a mis en place des actions pour chouchouter les meilleurs fournisseurs. Selon le cabinet AgileBuyer, les entreprises développent des événements comme les conventions réunissant leurs fournisseurs pour mieux se connaître, ou encore des processus de co-innovation ou de co-développement, pour travailler en plus étroite relation.

Autre levier pour améliorer la relation avec les fournisseurs, le respect des délais de paiement. Les départements achats sont de plus en plus responsables de ce thème qui a tendance à fâcher, c’est le cas pour 69 % d’entre eux cette année, contre 61 % en 2017.

Le Made in France commence à s'installer

Enfin, pour la première année, les entreprises commencent à s’intéresser au Made in France pour leurs approvisionnements. Selon l’étude, 34 % des acheteurs sont attentifs au pourcentage d’achats de production française, alors qu’elles n’étaient que 15 % lors de la précédente enquête.

"Le taux d’achats Made in France n’était pas suivi par les entreprises jusqu’à maintenant, c’est aujourd’hui devenu un indicateur, constate Olivier Wajnsztok. Cela infuse donc lentement dans les pratiques et c’est la première année que cela se voit vraiment."

0 Commentaire

Les acheteurs se mettent en quatre pour leurs fournisseurs

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS