Le teslisme, quatrième âge de l'industrie

Christine Kerdellant - Directrice de la rédaction , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Vidéo L'édito de la semaine de Christine Kerdellant, directrice de la rédaction.

Le teslisme, quatrième âge de l'industrie © DR
Après le fordisme du début du XXe siècle, le toyotisme des années 1970, voici le teslisme, modèle industriel du XXIe siècle. Michael Valentin, le directeur associé d’Opeo, cabinet de conseil en expérience opérationnelle, en établit les principes dans "Le modèle Tesla" (Dunod). La thèse est séduisante. La quatrième révolution industrielle était orpheline d’un système vitrine ; on aurait imaginé qu’après les modèles américain et japonais, le suivant serait chinois voire européen : allemand – l’industrie 4.0 regorgeant de sites extraordinaires –, ou même français, avec Michelin par exemple. Mais Tesla est si disruptif ! Pourquoi Tesla peut faire figure de modèle. Le teslisme repose sur sept principes qui font passer l’industrie du[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte