"Le temps est venu d’une nouvelle ère de conquête industrielle", annonce Agnès Pannier-Runacher aux Assises de l'industrie

La secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie chargée des questions industrielles faisait son grand oral en ouverture des Assises de l’industrie, organisées par L'Usine Nouvelle, ce 8 novembre à Paris. Elle veut lancer la "reconquête industrielle".

Partager
Les Assises de l'industrie 2018, organisées par L'Usine nouvelle, le 8 novembre 2018 à Paris au pavillon Dauphine, en présence de la secrétaire d'Etat à l'industrie Agnès Pannier-Runacher.

Après le "redressement productif" version Montebourg, voici venu le temps de la "reconquête industrielle". C’est mot d’ordre choisi par Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie. Elle a porté ce message en ouverture des Assises de l’industrie organisées par L’Usine Nouvelle, ce 8 novembre à Paris. "Je suis très optimiste pour l’industrie" a-t-elle affirmé d’emblée face à un public composé majoritairement d’industriels. "Une grande économie ne peut pas être une économie sans industrie. Le temps est venu d’une nouvelle ère de conquête industrielle et je compte sur vous industriels, entrepreneurs. Si cela pouvait se faire dans un bureau à Bercy, ça se saurait et c’est pour ça qui je suis là, devant vous".

Un "rebond" à confirmer

La ministre prend acte du "rebond" de l’industrie opéré ces dernières années. "Le nombre de sites industriels créés a dépassé le nombre de sites fermés en 2017", se félicite-t-elle. Mais ce rebond doit être "consolidé et accéléré". "Nous avons pris la mesure des

enjeux, de nos atouts et des domaines dans lesquels nous sommes en retard". Ce rebond ne doit pas non plus être "masqué" par les cas d’entreprises en difficulté. "J’ai fait cinq déplacements depuis ma prise de fonction, et un seul a retenu l’attention, celui d’Ascoval".

La transition écologique, une "opportunité"

La ministre a rappelé sa feuille de route, avec la signature de 16 contrats stratégiques de filières (avec la mutualisation des moyens et le partage de données pour la R&D) le chantier de la digitalisation des PME, la conquête de nouveaux marchés à l’international, la transition écologique. Sur ce dernier point, pas de temps à perdre : "il faut s’y mettre maintenant car les clients vont l’exiger brutalement très prochainement. La demande va basculer d’un coup comme pour l’alimentaire !", juge-t-elle. Il faut en faire "une opportunité, un levier de compétitivité, et ne pas le voir comme une contrainte".

L'industrie "du futur"... maintenant

L’urgence, c’est aussi le basculement vers l’industrie du futur. Une appellation qui ne convainc pas totalement la secrétaire d’Etat. "J’ai très peur de ce terme d’industrie du futur. Car c’est maintenant qu’elle doit se mettre en place, pas dans dix ans", précise la secrétaire d’Etat. "L’intelligence artificielle, le machine to machine, l’impression 3D, ce ne sont pas des concepts pour impressionner dans des colloques, ce doit être aujourd’hui, dans nos usines, en France."

Changer le regard sur l'industrie

Le regard sur l’industrie doit également changer. "L’industrie s’est extraordinairement modernisée ces dernières années, nous sommes entrés dans une nouvelle ère, mais nos compatriotes n’en sont pas complètement conscients. Il est urgent d’en finir avec l’image d’une industrie qu’on conjuguerait au passé, cette industrie des usines qui polluent, dont les salariés seraient usés bien avant la retraite, cette industrie qui ne s’inscrirait pas dans les technologies du futur. Il est temps de parler de notre excellence à la française".

Des événements grand public comme l’exposition "L'Usine extraordinaire", fin 2018 au Grand palais, ou la future exposition "L’Industrie vue du ciel" organisée en 2020 par L’Usine Nouvelle, doivent y contribuer.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie

Amélioration continue

LE SUR MESURE INDUSTRIEL

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Expert(e) naval - Jauge (F/H)

BUREAU VERITAS - 11/06/2022 - CDI - Saint Herblain

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS