Le tableau de bord de la vaccination anti-Covid-19

Tous les jours, L’Usine Nouvelle vous propose les dernières informations sur la pandémie de Covid-19 et les principales données de la campagne de vaccination en France, région par région, ainsi qu'une comparaison avec le reste du monde. Découvrez également nos enquêtes sur le développement, le lancement et la production des vaccins anti-Covid.

 

Partager

Le tableau de bord de la vaccination anti-Covid-19
Le Premier ministre Jean Castex en conférence de presse.

Jean Castex, le Premier ministre, assure que "la France est en tête en Europe" pour la vaccination des personnes les plus à risque de développer des formes graves. Plus de 80% des résidents en Ehpad ou en unités de soins de longue durée ont été vaccinées, et 60% ont reçu les 2 doses conseillées pour les 3 vaccins aujourd’hui autorisés dans le pays (Pfizer/BioNTech, Moderna et AstraZeneca). Environ 3,2 millions de personnes ont été vaccinées en France depuis le début de la campagne, dont 1,8 million ayant reçu 2 doses.

Pour accélérer la vaccination, le gouvernement compte d’abord s’appuyer sur l’augmentation des livraisons de doses vaccinales. 7 millions ont été reçues en France entre janvier et février, et le chiffre devrait être de 22 millions entre mars et avril, selon le Premier ministre. D’ici mi-avril, 10 millions de personnes en France devraient ainsi avoir reçu au moins une dose. Mi-mai, le chiffre devrait atteindre 20 millions de personnes, et environ 30 millions d’ici à l’été, "sous réserve que les laboratoires livrent selon le calendrier fixé", a précisé Jean Castex le 4 mars.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L'accélération de la vaccination reste la première priorité du gouvernement. Un décret doit paraître le 5 mars pour accorder l’autorisation aux pharmaciens de vacciner à partir de la mi-mars, en officine, les personnes de plus de 50 ans souffrant de comorbidités et les personnes de plus de 75 ans.

L'actu du jour

Par ailleurs, le gouvernement vient de suivre les recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) sur le vaccin AstraZeneca, désormais autorisé pour la vaccination des personnes de plus de 50 ans souffrant de comorbidités et les personnes de plus de 75 ans. Olivier Véran, le ministre des Solidarités et de la Santé, a indiqué que "800 000 doses de ce vaccin ont déjà été livrées aux médecins", et que "750 000 supplémentaires le seront la semaine prochaine. 1,5 million de patients pourront recevoir ainsi une première dose".

Le gouvernement accroît les mesures de restriction dans les départements placés sous surveillance renforcée (avec un taux d’incidence trop fort de la circulation épidémique), et en a ajouté trois à la liste, qui en compte désormais 23. Selon les annonces de Jean Castex, le Premier ministre, lors de sa conférence de presse du 4 mars, les Hautes-Alpes, l’Aisne et l’Aube, qui ont franchi le seuil des 250 malades pour 100 000 habitants, sont désormais sur la liste des départements sous surveillance renforcée. Le département du Pas-de-Calais, où l’incidence dépasse désormais les 400 pour 100 000 habitants, sera tenu à un confinement le week-end dès samedi 6 mars à 8 heures. Et toutes les grandes surfaces non alimentaires de plus de 5000 m2 dans le département seront désormais fermées.

Dans les 23 départements les plus sensibles, les grands centres commerciaux de 10 000 m2 seront dorénavant fermés. La limite était auparavant fixée à 20 000 m2. Par ailleurs, l’obligation du port du masque sera étendue à toutes zones urbaines dans ces départements. Enfin, les "préfets pourront être amenés à interdire des manifestations dans l’espace public en cas de risque sanitaire avéré, dès vendredi soir", a ajouté Jean Castex.

Nombre de personnes vaccinées en France

Au 2 mars, 3 133 478 personnes ont reçu une première injection de vaccin contre le Covid-19 en France, selon les données du gouvernement. 1 705 966 deuxièmes injections ont été réalisées.


Comment la France se positionne à l’échelle mondiale

Les étapes du calendrier vaccinal en France

Peuvent se faire vacciner actuellement :

  • Les personnes âgées en EHPAD ou en unité de soin de longue durée ;
  • l’ensemble des personnels soignants ;
  • les pompiers ;
  • les aides à domicile intervenant auprès de personnes vulnérables de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités ;
  • les personnes handicapées vulnérables prises en charge dans les foyers d’accueil médicalisés et les maisons d’accueil spécialisées ;
  • les personnes âgées de plus de 75 ans ;
  • les personnes vulnérables à très haut risque de formes graves quel que soit leur âge, depuis le 18 janvier.
  • les personnes âgées de 50 à 64 ans présentant des comorbidités, auprès de leur médecin généraliste ou de leur médecin du travail, depuis le 25 février.

En ligne sur : Sante.fr, Doctolib, Maiia et Keldoc.

Les vaccins autorisés en France

AstraZeneca, depuis le 2 février 2021.

Moderna, depuis le 8 janvier 2021.

Pfizer-Biotech, depuis le 24 décembre 2020.

Les usines françaises déjà mobilisées

Si le vaccin de Pfizer-BioNTech est actuellement produit en Belgique, dans l’usine de Puurs de Pfizer, il pourra compter à partir d’avril également sur une fabrication française. Le sous-traitant pharmaceutique français Delpharm avait en effet obtenu en novembre 2020 un contrat auprès de BioNTech pour le remplissage de plusieurs dizaines de millions de doses, sur son site de Saint-Rémy-Sur-Avre (Eure-et-Loir).

Moderna a confié au groupe suédois Recipharm, un des principaux sous-traitants pharmaceutiques d'Europe, les opérations de formulation et de remplissage-finition des premiers vaccins. Elles auront lieu en France "au cours du premier semestre 2021", sur le site de Recipharm de Monts (Indre-et-Loire), une ancienne usine d’AstraZeneca.

Une autre PME située en France sera impliquée dans la fabrication des doses Moderna. Le site de Chenôve (Côte-d'Or), propriété du sous-traitant suisse CordenPharma, doit fournir des excipients lipidiques, une molécule entrant dans la composition du vaccin de Moderna.

Le développement du vaccin de Sanofi a pris du retard mais le laboratoire français produit l'antigène de son principal vaccin sur son site de R&D de Vitry-Sur-Seine (Val-de-Marne). En parallèle, le géant pharmaceutique français prête main forte à ses concurrents pour produire suffisamment de doses. Après un partenariat avec Pfizer-BioNTech, Sanofi a dévoilé lundi 22 février un accord avec Johnson & Johnson (J&J). Son site de Marcy-l’Étoile (Rhône) va aider le laboratoire américain à satisfaire la demande mondiale de vaccins.

Retrouvez ici, en exclusivité, la carte de tous les sites concernés en France.

Les différentes technologies de vaccins

Inactivé, protéine recombinante, ARN messager ou OGM... L’Usine Nouvelle démêle ici le vrai du faux sur les quatre principales technologies utilisées pour mettre au point ces vaccins anti-Covid-19.

Le classique vaccin tué ou inactivé

Utilisé par les laboratoires chinois Sinopharm et Sinovac

Les protéines recombinantes

Utilisées par le français Sanofi, allié à son concurrent anglais GSK

L’ARN messager

Utilisé par Pfizer et BioNTech, mais aussi par Moderna

Les vaccins génétiques

Le vaccin à ADN est expérimenté par l’organisme français Institut Pasteur. Les vaccins vivants recombinants sont utilisés par l’américain Janssen (filiale de J&J) et l’anglo-suédois AstraZeneca.

A LIRE AUSSI

PAR LA RÉDACTION

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
SUR LE MÊME SUJET
NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS