Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le serpent de mer de l'épargne productive

Arnaud Dumas

Publié le

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

C’est une idée récurrente que le Plan d’action pour la croissance et la transformation de l’économie (Pacte) entend reprendre. Bruno Le Maire a dévoilé quelques mesures envisagées dans la loi qui sera présentée en conseil des ministres le 2 mai. Son objectif, capter une petite partie des 4 800 milliards d’euros d’encours d’épargne des Français pour l’orienter vers les fonds propres des entreprises. Dispositifs d’épargne retraite, contrats d’assurance-vie eurocroissance, Plan d’épargne en actions dans les PME seront simplifiés pour les rendre plus attractifs pour les épargnants. Le PEA-PME pourra notamment recevoir les investissements faits en crowdfunding. Pour accroître les débouchés, la loi Pacte prévoit d’assouplir l’accès aux marchés boursiers pour les entreprises. Le seuil d’exemption de prospectus en cas d’introduction en Bourse sera augmenté et la sortie de cote, facilitée. Des mesures techniques qui pourraient orienter quelques milliards d’euros supplémentaires vers l’investissement en actions d’entreprises. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle