Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Le segment du graphique plombe toujours les résultats de la filière papier-carton

Franck Stassi , ,

Publié le

Infographie La chute de la production de papiers graphiques (-9,2% en 2015) masque le dynamisme de la filière française du papier-carton sur les segments de l’emballage et de l’hygiène, qui bénéficient de la hausse de la consommation des ménages.

Le segment du graphique plombe toujours les résultats de la filière papier-carton © photo pascal Guittet

En 2015, la production française de papiers et de cartons a perdu 1,4%, à 7,9 millions de tonnes (Mt). "Depuis le milieu des années 2000, on constate une augmentation de la part relative du secteur des papiers d’emballage, et en second lieu une érosion du graphique", a rappelé, mercredi 27 avril, le délégué général de Copacel, l’union française des industries des cartons, papiers et celluloses, Paul-Antoine Lacour.

L’année qui vient de s’écouler n’a pas fait exception à la règle : en 2015, la production française de papier à usage graphique a accusé une chute de 9,2% (à 2,3 Mt), tandis que celle des papiers-cartons dédiés à l’emballage et au conditionnement a progressé de 2,7%, à 4,3 Mt. L’hygiène continue aussi de croître (+1,3%, à 831 000 tonnes).


Create pie charts

Vers un équilibre des usages papier-électronique dans la communication

La baisse du segment des papiers graphiques, dédiés à la communication et à la presse, a entraîné la fermeture de trois usines au cours de l’année, auxquelles s’ajoute l’arrêt d’une machine productrice de papier journal. "Ce repli du graphique se poursuivra au cours prochaines années. Toutefois, un équilibre se crée entre les supports électroniques et papier, chacun ayant des avantages en termes de communication. Le papier a un impact sur les effets de la publicité sur les ventes supérieur à l’électronique, mais ce dernier permet de mieux cibler les clients, l’un renvoyant à l’autre. Ce passage au papier au complément montre que l’optimisation des deux types de médias va encore s’affiner", explique à L’Usine Nouvelle la présidente de Copacel, Agnès Roger.

Risques de surcapacités

A l’instar des dernières années, les acteurs du secteur peuvent en revanche compter sur le dynamisme des matériaux destinés à l’emballage et au conditionnement, dont une partie de la croissance est liée à l’essor de l’e-commerce, mais pas seulement. "Sur le carton, il y a une véritable corrélation avec l’évolution du PIB : si il y a de la croissance, cela tire la partie emballage", précise Agnès Roger. Le PIB a cru, en France, de 0,2% en 2014 et de 1,1% en 2015. "Le contexte réglementaire autour les sacs plastiques, dont l’interdiction va s’effectuer au bénéfice des sacs papier, est une bonne chose pour la filière. Il faudra toutefois être vigilant sur les exportations chinoises de carton plat, ainsi que sur le risque de surcapacités de production de papier pour ondulé", complète le vice-président de Copacel, Yves Herbaut.

Enfin, la consommation de papiers dédiés à l’hygiène (+5% en 2015) s’est appréciée sous l’effet des évolutions des comportements. "Les modes de vie évoluent en permanence, et pour l’instant, on aperçoit, à cinq ans, une hausse croissante de la mobilité, d’où une hausse de la consommation de serviettes, par exemple", indique Agnès Roger. L’organisation professionnelle alerte, ici aussi, sur un risque de futures surcapacités à l’échelle européenne.

En termes de perspectives, "nous faisons preuve d’optimisme limité pour 2016. Au total, malgré les fermetures qui ont eu lieu en 2015, la production française serait en légère augmentation", poursuit la présidente de la Copacel.

Franck Stassi

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle