le secteur manufacturier français remonte faiblement la pente sur l'année 2014

La production de l'industrie manufacturière s'est légèrement redressée l'an dernier en France mais la baisse des effectifs du secteur s'est poursuivie, selon une étude publiée mercredi 28 octobre par l'Insee.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

le secteur manufacturier français remonte faiblement la pente sur l'année 2014

En volume, l'industrie manufacturière a vu sa production progresser de 0,3% en 2014 après avoir baissé de 2,9% en 2012 puis 0,5% en 2013, le rebond amorcé après la crise de 2008-2009 ayant fait long feu. Elle se situe encore à 10,2% sous son niveau d'avant crise, en 2007. L'Insee souligne que, à l'exception de l'informatique, électronique et optique, la production de toutes les grandes branches manufacturières reste inférieure à 2007. Dans la branche transport, les activités autres que l'automobile font aussi exception.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Les échanges extérieurs de produits manufacturés ont également progressé en 2014 mais plus en volume (+3,5% pour les importations, +1,8% pour les exportations) qu'en valeur (respectivement +1,4% et +1,0%). Leur solde s'est détérioré (-13,4 milliards après -11,6 milliards d'euros en 2013) du fait d'une baisse de l'excédent des produits pharmaceutiques. Il avait atteint un plus bas de 31,6 milliards en 2011.

Les effectifs toujours en baisse

Le léger mieux pour la production globale n'a pas interrompu le mouvement de baisse des effectifs du secteur manufacturier, qui atteint 15% depuis 2007 et 26% depuis 2000, y compris si l'on intègre l'intérim. En 2013, il employait 2,7 millions de salariés en équivalent temps plein dans 226.000 entreprises qui ont généré 878 milliards d'euros de chiffre d'affaires et 213 milliards de valeur ajoutée.

Le secteur manufacturier contribue pour 84% au chiffre d'affaires de l'industrie, 83% de sa valeur ajoutée et 89% de ses effectifs. L'agroalimentaire reste de loin le premier secteur en termes d'activité (21% du chiffre d'affaires manufacturier), devant l'automobile (12%) et la chimie (9%). Malgré le début de la mise en oeuvre du crédit d'impôt compétitivité emploi et son impact sur les charges patronales, le taux de marge de l'industrie manufacturière a encore reculé d'un point en 2013, à 21%.

Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS