Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le robot-chien Aibo de Sony ressuscité

, , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Le robot-chien Aibo de Sony ressuscité
Le robot-chien Aibo

Le robot-chien Aibo de Sony est de retour. Après en avoir arrêté la commercialisation pendant une dizaine d’années, le japonais le ressuscite, avec l’espoir d’effacer le fiasco commercial de la défunte version. Lancé en 1999, Aibo ne s’est écoulé qu’à 150 000 exemplaires en dix ans. Trop peu pour un groupe habitué à servir des marchés de masse. Le contexte paraît aujourd’hui plus favorable. Si le nouvel Aibo ressemble en apparence à l’ancien, il bénéficie des investissements massifs de Sony dans l’intelligence artificielle et le cloud. Il se perfectionne en apprenant non seulement de ses propres conditions d’utilisation, mais aussi de l’expérience d’autres Aibo en service échangée à travers le cloud. 

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle