Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le RGPD, une opportunité plutôt qu'une menace pour les entreprises européennes

Manuel Moragues , , , ,

Publié le , mis à jour le 14/03/2018 À 08H48

Le Syntec a tenu mardi 13 mars la première édition de son "grand débat de la donnée 2018". Sujet du jour, le réglement général de protection des données  (RGPD) qui entrera en vigueur en mai, s'est affiché comme une opportunité pour les entreprises.

Le RGPD, une opportunité plutôt qu'une menace pour les entreprises européennes
Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat au Numérique, a ouvert le 13 mars le "Grand débat sur la donnée 2018" du Syntec Numérique, à Paris.
© Hervé Tallon

RGPD. Quatre lettres lourdes d'une menace d'amendes allant jusqu'à 20 millions d'euros ou 4 % du chiffre d'affaires, comme ne manquent pas de le marteler les consultants et éditeurs qui semblent voir dans la mise en conformité avec ce Réglement général sur la protection des données un jackpot analogue à celui du bug de l'an 2000. Pourtant, ce mardi 13 mars à Paris, la première partie du "grand débat de la donnée 2018" organisé par le Syntec Numérique a plutôt fait apparaître ce réglement européen, qui s'appliquera le 25 mai prochain, comme une opportunité pour les entreprises.

Si elle ne cache pas que la mise en conformité avec le RGPD est coûteuse financièrement, Emmanuelle Payan, Chief Data Officer de la Société Générale estime que ce chantier démarré en 2016 dans la banque "a été une formidable occasion d'accélérer l'acculturation des collaborateurs à ce qu'est la donnée : ce que sont les différents types de données, comment on recueille le consentement des clients, etc.". Et la spécialiste de préciser : "Nous avons d'ailleurs mis le programme RGPD du côté du business et non de la compliance [conformité]."

"Un avantage comparatif durable"

En imposant aux entreprises – et tout type d'organisation – de protéger les données personnelles qu'elles traitent, le RGPD peut permettre d'établir une précieuse relation de confiance avec des clients échaudés par les pratiques des Gafa et les fuites massives de données, de Yahoo à Uber en passant par le site de rencontres adultères Ashley Madison. Comme l'explique Fabrice Otaño, Chief Data Officer d’AccorHotels, face à la concurrence féroce des plateformes comme Booking et Expedia, "l'enjeu est d'offrir une expérience inoubliable au client".

Ce qui passe par la récolte d'un maximum de données personelles pour pouvoir personnaliser l'expérience. "Il nous faut pour cela établir une relation de confiance avec nos clients. On ne peut pas se contenter de leur dire : donnez nous vos données et vous allez avoir une expérience fantastique. Nous devons leur prouver que leurs données seront protégées et nous devons expliciter précisément ce que nous allons en faire, en toute transparence. Cette confiance est au coeur de notre stratégie big data. Et cela devient un avantage comparatif durable par rapport aux disrupteurs sur internet."

"Une chance absolue pour l'Europe"

Ces témoignages viennent appuyer les propos d'Isabelle Falque-Pierrotin, présidente de la CNIL (la Commission nationale Informatique et libertés, qui contrôlera la conformité au RGPD) : "Les études et analyses le montrent, il y a de la part des individus une aspiration à la maîtrise de leurs données et à la transparence." De quoi permettre à la présidente de poursuivre : "il y a eu beaucoup de controverses autour du RGPD, certains disaient que les Européens vont avoir des pieds de plomb avec ces contraintes supplémentaires. Mais il ne faut pas se tromper : le RGPD est une chance absolue pour l'Europe. Il ne faut pas oublier que l'Europe part très en retard, l'essentiel des données des Européns est traité par des acteurs étrangers. Le but du RGPD est de créer un marché européen unifié de la donnée et de permettre à l'Europe de récupérer la souveraineté sur ses propres données en soumettant les acteurs internationaux au droit européen.

Mounir Mahjoubi, le secrétaire d'Etat au numérique, pointe de son côté l'importance du RGPD à l'heure où la donnée se place au cœur d'une transformation numérique qui va pleinement se déployer avec l'intelligence artificielle. "Le RGPD est une formidable opportunité pour les petites et moyennes entreprises. Elles vont devoir se poser la question de la donnée, de la responsabilité qu'elles ont à leur égard de leur valeur [..] En faisant la cartographie des données personnelles qu'elles traitent, elles vont, j'en suis sûr, s'ouvrir des opportunités."  De quoi compenser les amendes ?

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle