"Le résultat des midterms ne va pas changer la politique du gouvernement Trump", selon l'économiste Thomas Julien

Les Démocrates américains ont obtenu la majorité de la Chambre des représentants à l’occasion des élections de mi-mandat. Thomas Julien, économiste chez Natixis Amérique du Nord basé à New York, estime que le résultat, attendu, ne devrait pas bousculer les prévisions sur l’économie américaine.

Partager
Les Démocrates ont remporté la majorité de la Chambre des représentants aux élections de mi-mandat.

L'Usine Nouvelle - Comment jugez-vous l’ambiance aux Etats-Unis, au lendemain des élections de mi-mandat ?

Thomas Julien - Il n’y a pas eu de suspense. Quelques tensions et une mobilisation forte des deux côtés, mais le résultat était attendu. Ce n’est pas la vague bleue que les Démocrates espéraient. Il y a malgré tout eu quelques élections tendues, comme au Texas. Ce qui est amusant ici, c’est qu’on a l’impression d’une double victoire, une pour chaque camp. Les Démocrates se félicitent d’avoir obtenu la Chambre des représentants et les Républicains sont contents d’avoir renforcé leur position au Sénat. Ce n’est en tout cas pas un désaveu de l’administration Trump.

Est-ce que cela peut changer la politique du gouvernement ?

Ce résultat ne va sans doute pas changer la politique du gouvernement. Sur la fiscalité, il y avait eu des annonces de la part des Républicains sur des réductions de taxes pour les classes moyennes, mais il s’agissait selon moi surtout d’une rhétorique de campagne. Le gouvernement a déjà lancé une importante réforme de la fiscalité à la fin de l’année dernière, mise en place au début de l’année 2018, qui a touché aussi bien les entreprises que les ménages.

Sur la politique budgétaire et fiscale, il faut s’attendre à un statu quo. Il y a la question importante de la santé, qui a été beaucoup discutée pendant la campagne. Les Républicains veulent déconstruire l’Obamacare. Cela s’annonce comme une bataille féroce pour les élections de 2020.

La politique du commerce extérieure sera-t-elle influencée par la majorité démocrate à la Chambre des représentants ?

Donald Trump dispose de prérogatives énormes en matière de réglementation du commerce extérieur. Il peut imposer de nouvelles taxes ou encore des restrictions d’importation. Comme il l’a fait pour l’acier en invoquant la sécurité nationale. Par contre, pour négocier des accords commerciaux, il lui faut l’accord du Congrès, c’est donc plus difficile.

Je ne pense pas que les Démocrates s’opposeront à la ratification du nouvel accord de libre-échange avec le Canada et le Mexique, le USMCA (United States-Canada-Mexico Agreement, l’ancien Alena). L’accord a déjà été trouvé et ils ne voudront pas être vus comme ceux qui mettent fin aux règles commerciales entre ces pays. En revanche, cela complique les prochaines négociations, notamment avec la Chine, car la Chambre des représentants, aux mains des Démocrates, a son mot à dire sur les accords commerciaux.

Quel sera l'impact de ces élections sur l’économie américaine ?

Dans la mesure où ce résultat était le plus attendu, les marchés n’ont pas beaucoup réagi. Il n’y a pas du tout eu le même mouvement qu’après l’élection présidentielle de 2016. Nous n’avons quant à nous pas modifié nos prévisions de croissance pour les Etats-Unis.

L’effet de la réforme de la fiscalité joue à plein et nous ne nous attendons pas à d’autres réformes majeures jusqu’à la fin du mandat de Donald Trump. La croissance restera forte cette année, autour de 3 %, puis on s’attend à un ralentissement en 2019 à mesure que l’effet positif du stimulus fiscal s’estompera. L’économie devrait décélérer pendant l’année 2019 pour arriver à une croissance de 2,4 %.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Inspecteur Equipements sous Pression en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 22/11/2022 - CDI - Saint-Paul-Trois-Châteaux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

62 - Boulogne-sur-Mer

Démolition de bâtiments et de hangars à Capécure - Port de Commerce

DATE DE REPONSE 26/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS