Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le prétendu inventeur du bitcoin condamné à en reverser un demi-million

,

Publié le

Vu sur le web Craig Wright prétend avoir inventé le bitcoin. Si c’est vrai, ce que beaucoup de monde conteste, il va devoir verser l’équivalent de 4,3 milliards d’euros à Ira Kleiman, l’héritier de celui qui l’aurait aidé à le créer.  

Le prétendu inventeur du bitcoin condamné à en reverser un demi-million
Craig Wright prétend avoir inventé le bitcoin.
© Darwin Laganzon/Pixabay

D’après ses dires, l'australien Craig Wright aurait inventé le bitcoin, caché sous le nom de Satoshi Nakamoto. Si c’est vrai – ce que beaucoup de monde conteste – cela va lui coûter très cher. Un demi-million de bitcoins. D'après le Guardian, il a été condamné à verser cette somme à Ira Kleiman, qui affirme que son frère Dave Kleiman, décédé en 2013, l’a aidé à créer cette crypto-monnaie entre 2009 et 2010.

L’histoire débute par des emails, publiés par le site Kizmodo en 2015, qui montrent que Craig Wright et Dave Kleiman auraient miné des centaines de milliers de bitcoins entre 2009 et 2010, faisant d’eux des multimilliardaires. Le frère de Dave Kleiman, et premier héritier, attaque Craig Wright. S’en suit un procès, qui a pris fin le 27 août aux Etats-Unis.

4,3 milliards d’euros

La défense de Craig Wright a reposé sur l'hypothèse que tous les bitcoins minés avec Dave Kleiman étaient perdus. Les deux hommes les auraient versés à une entité légale, Tulip Trust, avant de verrouiller leur crypto-portefeuille par un système de clés de sécurité multiples. Une fois son comparse mort, une partie des clés aurait disparu, rendant impossible l'accès au crypto-portefeuille.

Un récit auquel le juge chargé du dossier n’a pas cru. "Je rejette complètement le témoignage de M. Wright à propos de la Tulip Trust, des dossiers cryptés et de sa prétendue incapacité à identifier ses bitcoins", a-t-il conclu d'après les comptes rendus des auditions, accessibles en ligne. En conséquence, ce dernier a décidé que tous les bitcoins minés avant 2013 sont la propriété jointe de Craig Wright et de Dave Kleiman.

D’après cette décision, le prévenu doit verser environ un demi-million de bitcoins à Ira Kleiman. Cela représente, d’après le taux de change actuel, 4,3 milliards d’euros. Mais reste un problème : si Craig Wright n’est pas Satoshi Nakamoto, ce qui est probable, il ne possède pas tous ces bitcoins. Un mystère que le juge s’est refusé à éclaircir.

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle