Transports

Le port de Marseille veut rester dans la course

Nathan Mann , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

En lançant le French smart port in Med, le port de Marseille mobilise son écosystème pour gagner en compétitivité et se diversifier. Un défi qui doit encore faire ses preuves.

Le port de Marseille veut rester dans la course
Au cœur du port de Marseille, les centres de données MRS2 et MRS3 d’Interxion participent de la transformation du hub logistique et hub numérique.

A l’abandon depuis 1944, l’ancienne base sous-marine allemande du port de Marseille (Bouches-du-Rhône) est en travaux. Dans ses murs de béton surplombés de plaques d’acier corten de couleur rouille, l’opérateur de centres de données Interxion souhaite établir, à l’été, son vaisseau amiral. Il hébergera ses bureaux marseillais et un datacenter massif, en pointe sur les économies d’énergie, refroidi grâce à une rivière souterraine. Symbole de la transformation numérique du port.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte