Le plus petit accéléromètre du monde ouvre la voie aux capteurs de demain

En fabriquant un accéléromètre minuscule, des chercheurs de l’Institut royal de technologie, en Suède, ouvrent la voie à de nouveaux capteurs implantables et à une nouvelle génération d’appareils électroniques, comme les smartphones pliables.

 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le plus petit accéléromètre du monde ouvre la voie aux capteurs de demain
Cet accéléromètre minuscule ouvre la voie à de nouveaux capteurs implantables et à une nouvelle génération d’appareils électroniques, comme les smartphones pliables.

Rythme cardiaque, nombre de pas… Les capteurs insérés dans les appareils électroniques apportent un nouveau regard sur notre activité physique. De plus en plus précis, de plus en plus petits, ces dispositifs vont se multiplier pour devenir des outils d’observation de la santé. La création du plus petit accéléromètre jamais créé ouvre une nouvelle voie : celle des nano-dispositifs portables, voire implantables.

A LIRE AUSSI

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Ce dispositif minuscule, en graphène, a été développé par des chercheurs de l’Institut royal de technologie de Suède. Comme les accéléromètres présents dans les smartphones, il mesure les forces statiques, comme la gravité, et dynamiques, les mouvements. C’est ce qui permet d’orienter son téléphone pour prendre une photo, mais aussi de compter ses pas, ou de détecter une chute. Dans une voiture, c’est l’accéléromètre qui détecte un choc et qui déploie les airbags.

Nano-système électromécanique

D’après Xuge Fan, le post-doctorant qui a mené les recherches, le rétrécissement du dispositif était un réel défi, notamment car la réduction de la taille des composants pouvait induire une réduction de la précision. Plus petit, un accéléromètre subit des forces plus faibles. Il se doit donc d’avoir une conductivité optimale pour transformer cette force en courant électrique. C’est l’utilisation de graphène, un matériau épais de quelques atomes seulement, qui a permis d’y parvenir : sa conductivité électrique le rend suffisamment sensible pour effectuer des mesures précises.

Dans leur papier, publié dans Nature Electronics, les chercheurs envisagent d’intégrer ce type de capteur (dit nano-système électromécanique) dans la prochaine génération de "dispositifs mobiles, portables et implantables". Cela permettrait la création d’appareils destinés à la surveillance de maladies cardiovasculaires, d’appareils connectés portables ultrasensibles pour corriger sa posture, voire de technologies de capture de mouvement pour les effets spéciaux.

Aussi, Xuge Fan voit son innovation participer à la transformation de nos appareils du quotidien : un tel dispositif pourrait être utilisé dans la conception de smartphones pliables ou flexibles, que beaucoup de constructeurs voient comme un segment d’avenir.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS