International

Le pesticide dicamba de Bayer bientôt interdit aux Etats-Unis ?

, , , ,

Publié le , mis à jour le 04/06/2020 À 10H31

Le groupe agrochimique allemand Bayer pourrait être empêché de vendre son herbicide dicamba aux États-Unis. Ce blocage fait suite au rejet mercredi 3 juin par une cour d'appel de l'autorisation de mise sur le marché du produit par le régulateur fédéral accordée en 2018. 

L'herbicide dicamba de Bayer bientôt interdit aux Etats-Unis ?
L'herbicide dicamba distribué par Bayer pourrait être interdit à la vente aux Etats-Unis. /Photo d'archives/REUTERS/Wolfgang Rattay
© WOLFGANG RATTAY

Bayer bientôt interdit de vendre son herbicide dicamba sur le sol américain ? Après le rejet en appel de l'autorisation accordée par l'agence américaine pour la protection de l'environnement (EPA) de la mise sur le marché du produit sur la période 2018-2020, Bayer pourrait être contraint de le retirer de la vente.  

Minimisation des risques 

La cour d'appel a estimé que l'EPA avait largement sous-estimé les risques liés à l'herbicide et n'avait pas tenu compte d'autres risques associés au produit.

Le tribunal a estimé également que l'EPA avait violé les réglementations fédérales et n'avait jamais déterminé si une prolongation de l'enregistrement de l'herbicide de deux ans supplémentaires pourrait conduire à un monopole ou un quasi-monopole.

Bayer travaille à une nouvelle demande d'autorisation pour 2021

Dans un communiqué, Bayer a expliqué que ce jugement porte sur la décision d'homologation de l'EPA de 2018, qui expire en décembre 2020, et qu'il s'efforce d'obtenir une nouvelle homologation de l'EPA pour l'herbicide pour 2021 et au-delà.

"Sur la base des actions de l'EPA et si la décision est contestée avec succès, nous travaillerons rapidement pour minimiser l'impact sur nos clients cette saison", a déclaré le groupe allemand.

L'EPA avait imposé des restrictions sur l'usage du dicamba en novembre 2018, craignant des dommages éventuels aux cultures entourant les zones où le produit est appliqué.

En février 2020, Bayer a annoncé faire appel de la décision de justice lui imposant de payer, avec BASF, 265 millions de dollars de dommages-intérêts à un agriculteur du Missouri qui avait attribué au dicamba la destruction de ses pêchers.

 

Avec Reuters (Sabahatjahan Contractor and Rama Venkat à Bangalore, Diana Mandiá pour la version française, édité par Blandine Hénault)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte