Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Le PDG de Total favorable au retour de la taxe flottante sur les produits pétroliers

, , , ,

Publié le , mis à jour le 11/02/2019 À 07H18

Dimanche 10 février, le PDG de Total s'est dit en faveur d'un retour d'une taxe flottante sur les produits pétroliers. Invité de l'émission Le Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, Patrick Pouyanné s'est aussi exprimé sur la transition énergétique et la bioraffinerie de La Mède (Bouches-du-Rhône).

Le PDG de Total favorable au retour de la taxe flottante sur les produits pétroliers
Dimanche 10 février, le PDG de Total s'est dit en faveur d'un retour d'une taxe flottante sur les produits pétroliers. REUTERS / Sergei Karpukhin
© Sergei Karpukhin

Le PDG de Total, Patrick Pouyanné, s'est dit dimanche 10 février favorable au retour d'une taxe flottante sur les produits pétroliers, permettant de moduler la taxation en fonction des variations des cours, sur fond de réclamations des gilets jaunes sur le pouvoir d'achat.

"C'est une voie qu'il [le gouvernement] devrait suivre", a estimé Patrick Pouyanné dans l'émission Le Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. "À mon avis lier une partie de ces taxes au prix du pétrole pourrait être une façon d'amortir le choc", a-t-il ajouté.

La TIPP flottante (taxe intérieure de consommation sur les produits pétroliers flottante) a été mise en place en France entre octobre 2000 et juillet 2002, sous le gouvernement de Lionel Jospin, dans le cadre de mesures d'urgence destinées à apaiser des professionnels pénalisés par la hausse du prix des carburants.

Hausses fiscales discrètes

Face au mouvement des gilets jaunes, le gouvernement a renoncé en décembre 2018 à trois mesures: la hausse de la taxe carbone sur l'essence, le fioul et le diesel, la convergence de la fiscalité du diesel avec celle de l'essence et la hausse de la fiscalité sur le gazole entrepreneur non routier.

Pour Patrick Pouyanné, la colère des Français sur le pouvoir d'achat, en matière énergétique notamment, est liée au fait que les variations des cours ont été l'occasion de hausses fiscales discrètes.

"Le prix du pétrole en 2014-2015 s'est effondré, et les États européens, qui doivent faire face à des déficits importants, en ont profité pour remonter les taxes", a-t-il estimé.

À partir du retournement à la hausse du prix du pétrole, en 2016, "les Français ont vu un prix du pétrole qui était à nouveau plus élevé et des taxes qui étaient beaucoup plus élevées et tout cela s'était passé sans qu'on leur explique vraiment", a ajouté Patrick Pouyanné.

"Pas cher, c'est plus important que propre"

Le dirigeant s'est également exprimé sur la transition énergétique. "Sur le prix de l'énergie, les Français nous disent quoi ? Oui on veut une énergie propre, mais il faut qu'elle ne soit pas chère. [...] Il nous disent même : pas cher, c'est plus important que propre", a déclaré Patrick Pouyanné

Pour le PDG de Total, la transition énergétique se fera avec "du temps" et des objectifs atteignables". "C'est un sujet sérieux l'énergie. On ne va pas faire disparaître les hydrocarbures du mix énergétique dans aucun scénario à horizon 2040 ou 2050", a estimé Patrick Pouyanné. Selon lui, le remplacement de l'ensemble des chaudières au fuel est réalisable en 20 ans mais pas en 10 ans.

1000 emplois grâce à la bioraffinerie de La Mède

Le patron de Total a également défendu la bioraffinerie de La Mède (Bouches-du-Rhône), gêné par un changement de fiscalité. "Il y a quand même 1000 emplois directs et indirects sur le bassin de Marseille", a-t-il déclaré.

Avec Reuters (Julie Carriat, édité par Gilles Guillaume)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle