Economie

Le patronat cache sa joie face aux réformes du travail

Cécile Maillard ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Le patronat cache sa joie face aux réformes du travail
Devant la montée de la contestation, le patronat fait profil bas.
Pour les représentants des employeurs, pas question de clamer trop haut leur satisfaction face aux réformes du travail. L’Union des industries et métiers de la métallurgie a retiré d’internet, la semaine passée, un document qui y avait été publié un peu vite et dans lequel le patronat de la métallurgie saluait la plupart des mesures contenues dans les ordonnances adoptées vendredi en Conseil des ministres. Soixante-six étaient jugées positives pour les entreprises, contre 15 négatives et 21 neutres. Le même jour, l’Association nationale des DRH communiquait sur l’adhésion de ses adhérents à ces réformes. Tout en prenant soin de dire qu’elles ne présentaient rien de révolutionnaire et que personne n’avait « gagné ». De leur côté, le Medef et la CPME ont[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte