Technos et Innovations

Le numérique pour servir ses clients coûte que coûte

, , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Pour continuer à servir leurs clients contraints de passer au télétravail et de limiter leurs déplacements, une seule solution, se numériser. Un virage que beaucoup d'industriels avaient anticipé, forts des enseignements tirés du premier confinement...

Le numérique pour servir ses clients coûte que coûte
Il n'est pas réservé aux petits commerces. Même dans l’industrie, le "clique et collecte" fait désormais recette.

Passé le choc de l’annonce d’un nouveau confinement, les industriels n’ont pas chômé pour se numériser. Même dans l’industrie, le "clique et collecte" fait désormais recette. Le fabricant allemand de tronçonneuses Stihl s’y met, proposant à ses clients de récupérer leur matériel chez l’un de ses 1 880 revendeurs en France. Chez les fabricants automobiles, n’est pas Tesla – capable de s’affranchir des concessions – qui veut.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte