Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le nudge, nouvel outil pour éviter la présence d'urine dans les transports

Alice Vitard ,

Publié le

Depuis mai, la gare des Mureaux dans les Yvelines teste un nouveau dispositif pour éviter la présence d'urine dans les couloirs. Ce "nudge"- "coup de coude" en anglais- consiste en l'installation d'aires de jeux à la place des endroits qui s'étaient transformés en toilettes sauvages. La SNCF souhaiterait étendre ce procédé.  

Le nudge, nouvel outil pour éviter la présence d'urine dans les transports
La SNCF a, par exemple, installé une piste de course où les enfants peuvent se chronométrer.

Le "nudge"- "coup de coude" en anglais"- est défini, par la SNCF, comme "l’art de concevoir et développer des méthodes afin d’inspirer la bonne décision". Cette technique, dérivée des sciences comportementales, a été testée cette fois-ci pour lutter contre… les pipis sauvages dans les gares SNCF.

La première gare qui a eu l'opportunité d'accueillir ce dispositif a été la gare des Mureaux, dans les Yvelines. Elle accueille plus de 7000  voyageurs par jour et l'odeur d'urine était devenue un fléau pour les usagers, alors même qu'il y a des toilettes publiques à l'entrée.

La mise en place de nouveaux décors et des espaces de jeux ludiques

Depuis mai, la SNCF a donc transformé les endroits convertis en toilettes sauvages en des aires de jeux grâce à de nouveaux décors très "flash". Depuis environ deux mois, le nombre d'actes d'épanchement a été réduit de 88 %.

Concrètement, les endroits ont été nettoyés. Puis, par exemple, des personnages jouant au foot ont été peints sur le carrelage blanc de la gare. Avec un détail de taille : les ballons ont été recouverts de peinture hydrophobe. C'est-à-dire que ce revêtement renvoie le jet d’urine à la personne qui commet cette incivilité. A un autre endroit, une piste de course a été dessinée sur laquelle les enfants peuvent même se chronométrer.

 

87 % des agents interrogés perçoivent positivement l'intervention

La SNCF affiche trois grands buts à cette nouvelle campagne : améliorer la propreté en gare, accroître le confort des usagers et avoir les meilleures conditions de travail possibles pour les agents. Ces derniers ont d'ailleurs déjà fait un retour sur ce dispositif : 87 % des agents interrogés de la gare des Mureaux perçoivent positivement l'intervention. Seuls 2 agents sur 23 disent percevoir encore des odeurs d'urine. 

L'objectif pour la SNCF est, bien évidemment, de pérenniser ce dispositif pour la gare des Mureaux et, dans le meilleur des cas, de l'étendre à d'autres gares.

La cellule "nudge unit" de la SNCF pousse à adopter les bons comportements

La SNCF a même créé, en 2017, une structure entièrement dédiée à la création de dispositif "nudge" : la "nudge unit". Ce n'est donc pas le premier projet de ce type à être testé par la SNCF.

En novembre 2018, la gare de Strasbourg avait accueilli plusieurs dispositifs dont un plan conceptuel de la gare pour parer aux difficultés d'orientation dans la gare. Dans la Gare du Nord, un mécanisme similaire a été mis en place à propos des bagages abandonnés. Résultat : le nombre de voyageurs interpellant d'autres personnes oubliant leurs affaires est passé de 12 % à 42 %. 

(Crédit photos : la SNCF)

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle