Le Ministère des armées crée une agence dédiée à l'innovation

Pour s'ouvrir aux innovations issues du monde civil, Florence Parly, la ministre des armées, a annoncé la création cette année d'une agence de l'innovation. Le lancement d'une étude associant des start-up du numérique et des grands laboratoire de recherche afin de développer l'intelligence artificielle à bord des futurs avions de combat en est une première illustration.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le Ministère des armées crée une agence dédiée à l'innovation
Le programme Man Machine Teaming vise à mettre de l'intelligence artificielle dans l'avion de combat du futur.

A l'occasion d'un déplacement chez Dassault Aviation à Saint Cloud (Hauts-de-Seine), Florence Parly, la ministre de armées a annoncé la création dans le courant de l'année d'une nouvelle agence de l'innovation au sein du ministère. "Cette agence fédérera les projets d'innovation au sein du ministère. Elle sera largement tournée vers le monde civil et associera très étroitement les utilisateurs que sont les armées à travers leur état-major. (…) Elle a l'ambition de faire collaborer et travailler ensemble des univers qui étaient étrangers l'un à l'autre et très cloisonnés. Il s'agit de mettre en place une organisation différente qui permettra d'innover différemment au profit de nos armées", a précisé la ministre. Cette agence a pour mission de s'ouvrir plus largement aux acteurs du numérique, aux PME, aux laboratoires de recherche.

Selon elle, il faut innover plus vite. "Il faut être en situation de fédérer l'ensemble des acteurs qui seront capables de procurer à nos armées la supériorité technologique. Ces acteurs, nous en connaissons certains mais pas tous", a-t-elle indiqué. La DGA (direction générale de l'armement, ndlr) devra ainsi mieux combiner ses travaux de recherche sur des programmes d'équipements militaires qui se déroulent sur des cycles très longs avec l'innovation qui se déploie sur un cycle beaucoup plus court et qui émerge de plus en plus dans le domaine civil.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Cette agence sera dotée d'un budget de 100 millions d'euros par an. Elle sera au centre du pilotage des nouveaux crédits dédiés à l'innovation que la loi de programmation militaire va porter à 1 milliard d'euros par an. Elle doit également recruter une cinquantaine d'experts dans les nouvelles technologies de l'informatique et notamment dans le domaine de l'intelligence artificielle.

L'IA dans l'avion de combat du futur

Le lancement du programme Man Machine Teaming (MMT) qui vise à intégrer l'intelligence artificielle dans l'avion de combat du futur, illustre la nouvelle manière d'innover voulue par le ministère. Dassault Aviation et Thales seront les pilotes de ce programme doté d'une enveloppe de 30 millions d'euros sur trois ans. Les deux chef de file ont identifié et sollicité très en amont plus d'une centaine de partenaires issues du monde civil que ce soit des start-up, des PME, des laboratoires. Parmi eux, la start-up normande Wabiz spécialiste des technologies d'identification des images dans les flux vidéos ou encore le laboratoire de recherche en informatique l'INRIA...

Le ministère des armées a fait de l'innovation l'une de ses priorités. Il y a quelques mois, il s'est associé avec BpiFrance pour lancer le fonds d'investissements DefInvest destiné à soutenir les pépites technologiques tricolores présentes à la fois sur les marchés civils et militiaires.

Au-delà des investissements, Florence Parly veut insuffler un nouveau un état d'esprit en matière d'innovation "sans peur de l'échec et sans aversion au risque".

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS