Le gagnant du Trophée du salon 3DPrint 2017 est… Innovation plasturgie et composites (IPC)

IPC, le centre technique dédié à la plasturgie et aux composites, remporte le trophée 3DPrint 2017 pour l’optimisation d’un mors de tournage - un outillage - de Renault. Une innovation qui a permis au constructeur de résoudre des problèmes de non-conformité.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le gagnant du Trophée du salon 3DPrint 2017 est…  Innovation plasturgie et composites (IPC)
L'équipe d'IPC sur la scène de 3D Print Lyon

Le salon 3D Print se tient du 13 au 16 juin à Lyon Eurexpo. L’édition 2017 de son trophée récompensant les meilleures applications industrielles de la fabrication additive a été attribué au centre technique Innovation plasturgie composites (IPC). Celui-ci a optimisé la forme d’un mors de tournage - un outillage utilisé pour placer les disques de frein avant de les usiner - de Renault avant de l’imprimer en 3D.

Les mors conçus et fabriqués de manière traditionnelle sont trop lourds. Leur délestage oblige Renault à augmenter la force de serrage. Ce qui provoque la déformation de la pièce lors du desserrage. Les pièces sont alors non-conformes.

Un mors allégé de 600 grammes

Grâce à l’optimisation topologique et à la fabrication additive, IPC, accompagné par Renault et l’outilleur SMW, est parvenu à alléger le mors de tournage de 600 grammes, soit plus d’un tiers de son poids. Résultat : un gain de 50 % de délestage, ce qui évite au constructeur de devoir trop serrer et permet une meilleure planéité des pièces.

IPC a été choisi parmi 5 autres candidats, dont les innovations sont à découvrir sur Industrie & Technologies. Le centre technique a été récompensé pour sa réflexion poussée sur la conception du mors.

Et le coup de cœur du jury…

Un autre candidat a séduit le jury du Trophée : Volum-e, filiale spécialiste de la fabrication additive du groupe MMB. L’imprimeur 3D a fabriqué à la demande de la bijouterie Flinois une reproduction de l’Ange pleureur, statue emblématique de la cathédrale d’Amiens, en pendentif. Le pendentif a été fabriqué en or et en titane grâce à une technologie lit de poudre. La fabrication additive a permis d’économiser de la matière, mais aussi de conserver beaucoup plus de détails.

Partager

NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS