International

Le FMI prévoit "une récession au moins aussi dure que lors de la crise" de 2008

, , , ,

Publié le , mis à jour le 24/03/2020 À 07H45

Le Fonds monétaire international (FMI) a révélé le 23 mars ses perspectives de croissance pour 2020. En pleine épidémie de coronavirus Covid-19, l'institution s'attend à une récession au moins aussi forte que lors de la crise de 2008.

Le FMI prévoit une récession au moins aussi dure que lors de la crise de 2008
La directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, s'est exprimée à l’issue d’une téléconférence des ministres des finances et des gouverneurs des banques centrales du G20. /Photo prise le 5 février 2020/REUTERS/Remo Casilli
© Remo Casilli

La pandémie de coronavirus Covid-19 devrait provoquer une nouvelle récession économique mondiale, selon le Fonds monétaire international (FMI). Lundi 23 mars, l'institution a révélé ses perspectives pour la croissance mondiale en 2020. Elle s'attend à un choc aussi fort que celui observé lors de la crise financière de 2008-2009. Malgré tout, un rebond pourrait avoir lieu en 2021.

"Plus vite nous arrêterons ce virus, plus rapide et plus forte sera la reprise"

"Les perspectives de croissance mondiale [...] sont mauvaises pour 2020, avec une récession au moins aussi dure que lors de la crise financière mondiale, voire pire", a déclaré la directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, à l’issue d’une téléconférence des ministres des finances et des gouverneurs des banques centrales du G20.

L'institution s'inquiète particulièrement de la situation des pays émergents ou à faible revenu en situation de surendettement. Ces pays connaissent déjà des sorties de capitaux importantes depuis le début de la crise sanitaire. Selon le FMI, les investisseurs ont déjà retiré 83 milliards de dollars de pays émergents.

Selon elle, "une reprise est attendue en 2021". "Pour y parvenir, il est essentiel de donner la priorité à la maîtrise de la contagion et au renforcement des systèmes de santé publique dans le monde entier. Les conséquences économiques sont importantes et s’aggraveront, mais plus vite nous arrêterons ce virus, plus rapide et plus forte sera la reprise", a-t-elle ajouté.

Plans de soutien à l'économie : "Il faudra aller encore plus loin"

Kristalina Georgieva a tout de même accueilli favorablement les plans de soutien à l'économie annoncés par de nombreux pays ainsi que les mesures d'assouplissement monétaire prises par les banques centrales. "Il faudra aller encore plus loin, en particulier sur le plan budgétaire", a encouragé la directrice générale.

Kristalina Georgieva a déclaré que le FMI allait augmenter massivement le financement d'urgence, soulignant que 80 pays avaient déjà demandé son aide. Le Fonds est prêt à déployer la totalité de sa capacité de prêt de 1 000 milliards de dollars (926 milliards d'euros), a-t-elle précisé.

Avec Reuters (Andrea Shalal et David Lawder, Blandine Hénault pour la version française, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte