Le crowdfunding poursuit sa spectaculaire progression

Avec 628,8 millions d’euros collectés en 2016, le financement de projets en ligne continue sa spectaculaire progression. Les montants ont progressé de 112 % en 2016 et devraient poursuivre sur leur lancée en 2017.

Partager
Le crowdfunding poursuit sa spectaculaire progression
Nicolas Lesur, président de Financement participatif France et fondateur d'Unilend.

Les Français continuent de plébisciter le crowdfunding. Selon le baromètre réalisé par KPMG et l’association Financement participatif France (FPF), les sites de financement alternatif de projets sur internet ont collecté 628,8 millions d’euros en 2016. Ils enregistrent une progression record de 112 %, par rapport aux 296,8 millions d’euros de 2015. Les fonds avaient déjà été multipliés par deux entre 2014 et 2015.

"Nous avons continué avec une croissance soutenue aussi bien en volume qu’en nombre de projets, s’enthousiasme Nicolas Lesur, le président de FPF et le fondateur de la plate-forme Unilend. Nous avons dépassé les 20 000 projets financés pour la première fois."

Toujours plus D'investisseurs professionnels

L’association FPF a toutefois modifié sa façon de comptabiliser les résultats de ses adhérents. Le baromètre distingue désormais les sites de financement alternatif ne faisant pas appel à une foule de particuliers, mais plutôt à des investisseurs professionnels enregistrés sur leur plate-forme, comme c’est le cas pour Younited Credit (prêts aux particuliers) ou Finexkap (affacturage en ligne).

Ce type de financement en ligne a beaucoup progressé et représente désormais une grosse partie de la collecte (280,8 millions d’euros). "Nous avons essayé de catégoriser davantage pour que cela soit plus lisible et compréhensible notamment pour le régulateur", explique Nicolas Lesur.

Sur les 628,8 millions d’euros, 233,8 millions d’euros ont été réalisés par des sites de financement participatif auprès de la foule d’internautes. Le reste a été réalisé par des sites de prêt à la consommation en ligne (197 millions d’euros), des fonds de prêt aux entreprises (83,8 millions d’euros), des cagnottes en ligne (112,5 millions d’euros) et les sites de solidarité embarquée (microdons aux associations) pour 1,7 million d’euros.

Le profil du financement sur internet a largement changé depuis ses débuts. Le financement par don pour des projets culturels dominait largement la collecte aux débuts du crowdfunding. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Les projets financés par dons ont récolté 68,6 millions d’euros (+37 %), soit autant que le financement en capital. Et loin derrière les prêts qui représentent, tous types de prêts confondus, 377,4 millions d’euros.

Des projets plus divers

La typologie des projets financés évolue également. "Nous constatons une tendance vers une plus grande diversification des projets financés, remarque Nicolas Lesur. Nous finançons aujourd’hui aussi bien de l’immobilier, des énergies renouvelables, des TPE ou de grosses PME. Et cela ne s’arrêtera pas là." Sur sa plate-forme Unilend, Nicolas Lesur confie également financer de plus en plus de reprises d’entreprises en accordant des prêts aux holding de rachat.

Pour 2017, la croissance du financement en ligne devrait se poursuivre sur la même tendance. "Sauf contrainte économique exogène ou raidissement prudentiel, je ne vois pas pourquoi cela s’arrêterait, estime le président de l’association. Surtout que les sommes en jeu sont encore limitées, nous avons donc encore une bonne marge de progression."

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 29/08/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS