Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le crowdfunding poursuit sa spectaculaire progression

Arnaud Dumas ,

Publié le

Avec 628,8 millions d’euros collectés en 2016, le financement de projets en ligne continue sa spectaculaire progression. Les montants ont progressé de 112 % en 2016 et devraient poursuivre sur leur lancée en 2017.

Le crowdfunding poursuit sa spectaculaire progression
Nicolas Lesur, président de Financement participatif France et fondateur d'Unilend.

Les Français continuent de plébisciter le crowdfunding. Selon le baromètre réalisé par KPMG et l’association Financement participatif France (FPF), les sites de financement alternatif de projets sur internet ont collecté 628,8 millions d’euros en 2016. Ils enregistrent une progression record de 112 %, par rapport aux 296,8 millions d’euros de 2015. Les fonds avaient déjà été multipliés par deux entre 2014 et 2015.

"Nous avons continué avec une croissance soutenue aussi bien en volume qu’en nombre de projets, s’enthousiasme Nicolas Lesur, le président de FPF et le fondateur de la plate-forme Unilend. Nous avons dépassé les 20 000 projets financés pour la première fois."

Toujours plus D'investisseurs professionnels

L’association FPF a toutefois modifié sa façon de comptabiliser les résultats de ses adhérents. Le baromètre distingue désormais les sites de financement alternatif ne faisant pas appel à une foule de particuliers, mais plutôt à des investisseurs professionnels enregistrés sur leur plate-forme, comme c’est le cas pour Younited Credit (prêts aux particuliers) ou Finexkap (affacturage en ligne).

Ce type de financement en ligne a beaucoup progressé et représente désormais une grosse partie de la collecte (280,8 millions d’euros). "Nous avons essayé de catégoriser davantage pour que cela soit plus lisible et compréhensible notamment pour le régulateur", explique Nicolas Lesur.

Sur les 628,8 millions d’euros, 233,8 millions d’euros ont été réalisés par des sites de financement participatif auprès de la foule d’internautes. Le reste a été réalisé par des sites de prêt à la consommation en ligne (197 millions d’euros), des fonds de prêt aux entreprises (83,8 millions d’euros), des cagnottes en ligne (112,5 millions d’euros) et les sites de solidarité embarquée (microdons aux associations) pour 1,7 million d’euros.

Le profil du financement sur internet a largement changé depuis ses débuts. Le financement par don pour des projets culturels dominait largement la collecte aux débuts du crowdfunding. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Les projets financés par dons ont récolté 68,6 millions d’euros (+37 %), soit autant que le financement en capital. Et loin derrière les prêts qui représentent, tous types de prêts confondus, 377,4 millions d’euros.

Des projets plus divers

La typologie des projets financés évolue également. "Nous constatons une tendance vers une plus grande diversification des projets financés, remarque Nicolas Lesur. Nous finançons aujourd’hui aussi bien de l’immobilier, des énergies renouvelables, des TPE ou de grosses PME. Et cela ne s’arrêtera pas là." Sur sa plate-forme Unilend, Nicolas Lesur confie également financer de plus en plus de reprises d’entreprises en accordant des prêts aux holding de rachat.

Pour 2017, la croissance du financement en ligne devrait se poursuivre sur la même tendance. "Sauf contrainte économique exogène ou raidissement prudentiel, je ne vois pas pourquoi cela s’arrêterait, estime le président de l’association. Surtout que les sommes en jeu sont encore limitées, nous avons donc encore une bonne marge de progression."

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle