Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La location de l'outil de production, porte d'entrée vers l'usine du futur

Marion Garreau ,

Publié le , mis à jour le 07/03/2018 À 14H58

A l’occasion des Rencontres de l’investissement et de l’industrie organisées par France Invest mardi 6 mars, le fonds Idinvest Partners a présenté sa solution de financement locatif pour accéder à de nouveaux outils de production. Trois industriels français l’ont déjà adoptée.

La location de l'outil de production, porte d'entrée vers l'usine du futur
Tunnelier en montage au Creusot
© Lionel Souci

Et si la location était un bon moyen de financer la modernisation des usines ? Cinq mois après sa création, le fonds Isia (Idinvest SME Industrials Assets), créé par la société Idinvest Partners, a déjà conquis trois industriels français. Doté de 250 millions d’euros, il propose une solution de financement locatif, dit "leasing" en anglais, dédié aux outils de production. Le principe : le fonds achète la ou les machines dont la société industrielle a besoin et les lui loue pendant trois à quatre ans.

"Le leasing appliqué aux outils de production est un moyen d’optimiser sa trésorerie, de rester compétitif grâce à la flexibilité offerte et d’obtenir en même temps une rapide montée en gamme de ses outils de production", a fait valoir Sylvain Makaya, associé chez Idinvest Partners, à l’occasion d’une présentation faite aux Rencontres de l’investissement et de l’industrie organisées par France Invest à Paris, mardi 6 mars.

A la fin des trois ou quatre ans de location, le client peut choisir d’acquérir la machine louée pour une somme résiduelle – inférieure à 5% de son prix initial, assure Sylvain Makaya –, de recontracter un crédit-bail pour une machine plus moderne ou d’arrêter la location si elle estime qu’elle n’a plus besoin de l’outil.

Porte d'entrée vers l’industrie du futur

Trois sociétés françaises ont déjà fait appel à cette solution. Pour répondre à une commande supplémentaire de son client L’Oréal, Albéa, spécialiste des emballages cosmétiques, loue une machine valant 2 millions d’euros pour la fabrication de tubes de rouges à lèvre. Un sous-traitant d’Eiffage, devant travailler à la construction de la ligne 16 dans le cadre du Grand Paris, a besoin d’un tunnelier et d'une foreuse d'un montant cumulé de huit millions d’euros. Le sous-traitant automobile MBF Aluminium a acquis quatre nouveaux équipements pour un montant de 4,2 millions d’euros.

"Notre outil de financement est aujourd’hui utilisé par l’industrie traditionnelle mais pour accéder aux technologies les plus en pointe, explique Sylvain Makaya. Les industriels qui nous appellent pour moderniser leurs outils ne sont pas préoccupés par l’usine 4.0 en tant que telle, mais veulent soutenir leur cadence de production en ayant accès aux machines les plus avancées." Solution classique pour l’industrie traditionnelle, le financement locatif pour les outils de production constitue aussi une porte d’entrée vers l’industrie du futur.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle