Le constructeur automobile devenu le plus rentable n'est pas forcément celui que vous croyez

Le cabinet de conseil EY a publié une étude sur les marges et bénéfices des plus grands constructeurs automobiles. BMW a été détrôné de sa première place au second trimestre 2018, tandis que le succès est au rendez-vous côté français.

Partager

Le constructeur automobile devenu le plus rentable n'est pas forcément celui que vous croyez
Suzuki réalise une meilleure marge que BMW au second trimestre 2018.

Conflits économiques, Dieselgate... Une étude publiée par la filiale allemande du cabinet de conseil EY explique pourquoi BMW n’est plus le constructeur automobile le plus rentable et a été devancé par... le japonais Suzuki au second trimestre 2018. La marge d’exploitation réalisée entre avril et juin 2018 par Suzuki est de 11,8% tandis qu’elle est de 11% pour BMW et de 9,3% pour Toyota.

ÉVÈNEMENT
ÉVÈNEMENT

Au second trimestre et par rapport au premier trimestre,"pour les trois constructeurs automobiles allemands (BMW, VW et Daimler), la croissance des ventes a ralenti de 6 à 4%, la croissance du chiffre d'affaires plonge de 1,7 à 0,6% et l'EBIT des trois sociétés recule de 17%", indique EY dans le document. Le cabinet de conseil explique ces pertes par de nombreux facteurs. Le Dieselgate a coûté 1,6 milliard d’euros aux bénéfices de Volkswagen et le litige du Toll-Collect a coûté au moins 400 millions à Daimler.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

A cela s’ajoute l'augmentation des droits de douane sur les véhicules américains sur le marché chinois qui a entraîné une baisse des ventes. Sur les autres véhicules, les droits de douanes ont, eux, été baissés. Cela a aussi eu pour conséquence une baisse des ventes en juin : "la décision du gouvernement chinois de réduire les droits d’importation de 25% à 15% à partir de juillet a conduit les acheteurs potentiels à différer leurs décisions d’achat ou à réduire leurs prix, avec des conséquences sur les ventes et les marges", analyse EY.

Les français en forme

Durant ce deuxième trimestre, les constructeurs japonais (Honda, Mazda, Mitsubishi, Nissan, Suzuki, Toyota) ont augmenté leur EBIT de 11% avec un chiffre d’affaires de 127 milliards d’euros. Mais il y a d'autres acteurs qui affichent des performances plus que satisfaisantes: les constructeurs français. Peugeot et Renault ont ainsi enregistré une hausse cumulée de 28% de leur EBIT avec un chiffre d’affaires, toujours cumulé, de 34 milliards d’euros au second trimestre. Quant aux constructeurs allemands, leur chiffre d’affaires stagne à 127 milliards d’euros, mais leurs EBIT baissent de 17%. Les deux constructeurs japonais et français ont été épargnés de certaines difficultés "en raison de leur réseau de production et marchés différents".

Des deux constructeurs français, PSA affiche le plus une santé éclatante. Le rachat d'Opel n'y est évidemment pas pour rien, tandis que les modèles des marques "historiques" du groupe ont trouvé leur public. A côté de l'indétrônable Renault Clio, les Peugeot 208 et 3008 ont trusté au premier semestre le podium des véhicules les plus vendus en France.

"Au premier semestre, les constructeurs automobiles allemands ont connu de fortes difficultés, qui devraient se poursuivre au second semestre", observe Peter Fuß, associé chez EY. "D'une part, les conséquences de la crise du diesel continuent de coûter des milliards. D'autre part, les effets de change entraînent d'importantes pertes de ventes et de bénéfices, et les différends commerciaux entre les États-Unis et la Chine pèsent également lourd sur les bénéfices", continue l’associé.

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS